Boxe : battu par Yordenis Ugas, Manny Pacquaio maintient le suspense sur son avenir

Manny Pacquiao a concédé la huitième défaite de sa carrière face au Cubain Yordenis Ugas, samedi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La star de la boxe Manny Pacquiao lors d'une conférence à New York, le 21 mai 2019.  (ANDRES KUDACKI/AP / SIPA / AP)

La légende de la boxe Manny Pacquiao, pour son retour après deux ans loin des rings et peut-être le dernier combat de sa longue carrière qui est en train de basculer vers la politique, s'est inclinée aux points face au Cubain Yordenis Ugas. Ce dernier a donc conservé son titre WBA des welters, samedi 21 août à Las Vegas.

Pacquiao, 42 ans, a concédé la 8e défaite de sa carrière (pour 62 victoires et deux nuls) à l'unanimité des trois juges (115-113, 116-112, 116-112). "Je ne sais pas" si c'était le dernier combat de sa carrière, a-t-il déclaré, gardant encore le suspense sur son avenir, que ce soit en boxe ou en politique, alors que des ambitions présidentielles aux Philippines lui sont prêtées.

"Laissez-moi me reposer, et je vous dirai", a-t-il ajouté en souriant, très ému et s'excusant auprès des 17 438 fans de la T-Mobile Arena pour sa défaite. Interrogé sur son éventuelle candidature à la présidence des Philippines en mai 2022, celui qui est déjà sénateur a répondu qu'il annoncerait sa "décision le mois prochain", ajoutant qu'il veut "aider" le peuple philippin et que "le monde de la politique est plus difficile que le monde de la boxe".

Avant de peut-être tenter de succéder au controversé Rodrigo Duterte, "Pac-Man" a affronté, sur le ring, Ugas qui l'a dominé avec des coups plus nets. Pacquiao devait à l'origine affronter Errol Spence, mais le gaucher américain a déclaré forfait il y a quelques jours en raison d'une blessure à un oeil.

"Je suis le champion"

Ugas, un droitier de 35 ans, a accepté de relever le défi en dernière minute, lui qui détient depuis septembre 2020 le titre WBA des welters, retiré à Pacquiao en raison de son inactivité. Une décision que le Philippin n'avait pas digérée.

"Je l'ai dit, je suis le champion WBA et je l'ai montré ce soir. Beaucoup de respect pour (Pacquiao), mais j'ai gagné le combat", a insisté Ugas qui s'est montré solide, profitant de sa plus grande envergure pour atteindre le visage et le corps de "Pac-Man".

Très souriant face à un Ugas concentré, Pac-Man a démarré le combat, comme à son habitude, de façon agressive et dynamique, malgré une chute à la fin de la première reprise. Mais les coups du Cubain étaient plus précis et de plus en plus puissants à mesure que le combat avançait, faisant souvent basculer Pacquiao sur ses talons.

"C'est la boxe", a déclaré Pacquiao marqué au visage par les coups de son adversaire. "J'ai eu du mal à faire des ajustements sur le ring. Mes jambes étaient tendues. Je suis désolé d'avoir perdu ce soir, mais j'ai fait de mon mieux."

"On n'a eu que deux semaines pour se préparer, mais j'ai écouté mes entraîneurs et ça a marché", s'est réjoui Ugas, qui a maintenant pour objectif d'unifier la catégorie des welters. Sur sa route, se trouve Errol Spence, qui détient les titres IBF et WBC.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.