NBA : Victor Wembanyama impressionne pour son premier match devant les recruteurs

Annoncé comme le prochain n°1 de la draft de la NBA, le prodige français de 18 ans a réalisé un premier match solide (37 points, 5 contres) avec son club des Metropolitans de Boulogne-Levallois, contre la G-League Ignite, mardi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Français Victor Wembanyama avec son équipe des Metropolitans de Boulogne-Levallois, lors du match contre l'équipe de G League Unite, dans le Nevada le 4 octobre 2022. (ETHAN MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Victor Wembanyama a assumé son statut de probable futur n°1 de la draft NBA en montrant un aperçu de son immense talent, mardi 4 octobre pour son premier match aux Etats-Unis, devant plus de 200 représentants de la Ligue venus le scruter à Henderson, dans le Nevada.

Finalement battu (122-115) avec les Metropolitans de Boulogne-Levallois par la G-League Ignite, une équipe en partie composée de jeunes talents, susceptibles comme lui d'être sélectionnés par une franchise en 2023, l'intérieur français de 2,21 m a rendu une copie excellente avec 37 points (7 tirs primés sur 11) et 5 contres, qui ont illustré son efficacité offensive et sa grande capacité de dissuasion défensive.

"Notre équipe avait besoin que quelqu'un élève son niveau de jeu, j'ai pris cette responsabilité, je devais jouer mon rôle, car je ne voulais pas perdre, je déteste ça", a réagi après-coup le Français, imperméable à l'engouement dont il fait l'objet et à la pression qui en résulte.

"Super expérience"

Lui-même la veille estimait que ce match et la revanche prévue jeudi seraient "les plus importants de (sa) vie sur le plan de l'exposition au niveau mondial". Et il était donc hors question de se louper devant les dirigeants et recruteurs des 30 franchises de la NBA, qui s'étaient donné rendez-vous au Dollar Loan Center, au même titre les stars des Phoenix Suns, Devin Booker et Chris Paul.

>> Qui est Victor Wembanyama, le géant français qui fait saliver la NBA ?

"Victor a été surpris par l'agressivité portée sur lui en première période. Il n'était pas prêt et il doit apprendre de ça. Mais en seconde période... C'est incroyable ce qu'il peut faire avec sa taille, son agilité, son shoot. Il a fait un très bon match, vraiment", a applaudi son entraîneur Vincent Collet, également sélectionneur de l'équipe de France.

"C'était une super expérience, il me tarde de remettre ça dans deux jours", a conclu Wembanyama, bien décidé à enfoncer le clou.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.