Cet article date de plus de huit ans.

Coupe du monde de basket : la France décroche le bronze après sa victoire face à la Lituanie

Cette troisième place offre à l'équipe de France sa première médaille mondiale, sa meilleure performance (4e) remontant à 1954. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Antoine Diot face à la défense lituanienne, à l'occasion de la petite finale de la Coupe du monde de Basket, samedi 13 septembre 2014.  (PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)

Les Bleus montent sur le podium. En battant la Lituanie samedi 13 septembre à l'occasion de la petite finale de la coupe du monde de basket, en Espagne, les basketteurs français ont décroché la médaille de bronze, 93-95.

Après avoir réussi l'exploit de battre la toute puissante Espagne, mercredi en quart de finale, les Bleus s'étaient inclinés face à la Serbie. Cette troisième place permet toutefois à l'équipe d'offrir à la France sa première médaille mondiale, sa meilleure performance (4e) remontant à 1954. Avec ce nouveau podium, après l'Euro 2011, et l'Euro 2013, la France s'inscrit définitivement dans le paysage du basket international, note francetv sport.

Les Français sont passés outre la fatigue, après avoir fini très tardivement vendredi soir la demi-finale perdue face à la Serbie (85-90). La Lituanie avait quant à elle joué jeudi face aux Etats-Unis (68-96).

Un suspense insoutenable

Passé au travers la veille, Joffrey Lauvergne a mis la France dans les bonnes dispositions avec ses 7 points en 4 minutes. Puis Nicolas Batum, après son extraordinaire demi-finale, a pris le relais. Ses 13 points à la pause, combinés aux 11 de Lauvergne, ont permis à la France de mener pendant la quasi totalité de la première période, mais sans que l'écart dépasse les six points (27-21, 12e).

La Lituanie n'a pas tardé à profiter du laxisme de la défense française. Deux tirs primés et les beaux mouvements sous le panier de Valanciunas (25 pts, 9 rebonds) l'ont placée aux commandes (54-48, 24e). Avec la 4e faute au même moment de Rudy Gobert (24e), la situation s'est compliquée pour la France, d'autant que les Lituaniens ont continué à empiler les paniers primés (62-54, 27e).

La tension est montée sensiblement lors des cinq dernières minutes acharnées : si Boris Diaw a placé la France devant (84-80 à 48 secondes de la fin), la Lituanie n'a pas renoncé, après deux échecs d'Heurtel aux lancers francs. Mais la France a fini par remporter cette intense guerre des nerfs. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.