Mondial de basket 2022 : battue par la Serbie, la France ne s'est pas facilitée la voie des quarts de finale

Qualifiées en quarts de finale de la Coupe du monde avant la rencontre, les Bleues ont manqué l'occasion d'assurer leur présence parmi les deux premières places du groupe en perdant face à la Serbie (68-62), mardi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La Française Sarah Michel (à gauche) devancée par la Serbe Jovana Nogic lors de la Coupe du monde de basket, à Sydney (Australie), le 27 septembre 2022. (JEREMY NG / AFP)

L'équipe de France a manqué le coche. Déjà qualifiées avant cette dernière journée de la phase de poules de la Coupe du monde, les Bleues se sont inclinées contre la Serbie (68-62), mardi 27 septembre, et ont un temps pris le risque de se trouver face aux Etats-Unis en quarts de finale. Elles affronteront finalement la Chine jeudi matin, tout sauf une mince affaire.

Les joueuses de Jean-Aimé Toupane conservaient un dernier espoir d'éviter assurément l'ogre américain  au prochain tour mais l'Australie l'a éteint en dominant le Japon (71-54). Quatrièmes du groupe, les Françaises sont désormais certaines d'affronter les Etats-Unis ou la Chine selon le verdict du tirage au sort, effectué mardi après-midi.

Cado empoisonné

Menées pendant une grande partie de la rencontre (30 minutes), les Bleues y ont pourtant cru jusqu'au bout. Un shoot miraculeux de Marine Fauthoux (55-60, 36e), un tir primé de Sarah Michel (58-62, 38e) ou encore un panier d'Alexia Chartereau (62-64, 40e) ont fait passer quelques ultimes frissons aux Serbes. C'était avant que Sasa Cado ne plie la rencontre d'un trois points avec la planche à 25 secondes du gong (62-67). Elle avait pourtant tout manqué auparavant (0/6). "Ce tir vient de je ne sais où, la chance est tombée de leur côté", a regretté Marine Fauthoux en conférence de presse.

Certes, les Françaises ont failli réaliser le casse parfait mais la défaite est bien logique tant elles ont constamment été en réaction. En début de match, elles ont d'abord été étouffées par l'agressivité défensive serbe. De l'autre côté du terrain, Yvonne Anderson se régalait (9 points dans le premier quart-temps, 18 au total) pour creuser un premier écart important (24-10, 9e).

Dans les pas de Gabby Williams (12 points) et d'Alexia Chartereau (16 points) ainsi que l'apport défensif de Kendra Chery (8 points), la France a passé un 22-2 pour mener au score (32-26, 26e). Pendant cette période positive, le jeu collectif offensif suivait celui proposé en défense.

Une faiblesse récurrente au rebond

Mais l'inconstance a été la même au retour des vestiaires. Revenues à nouveau au score (de 39-46 à 46-46), les Bleues ont subi l'adresse de Jovana Jogic (17 points) pour voir, encore, la Serbie s'envoler (46-57, 33e). Un nouvel écart fatal à l'équipe de France, dont les efforts pour recoller une énième fois au score n'ont pas suffi.

Les Françaises peuvent nourrir des regrets face à une équipe serbe qui a égaré pas moins de 21 ballons. Mais la faiblesse tricolore identifiée au rebond a resurgi comme face au Mali (74-59). Dans ce domaine clé, les Tricolores ont été largement dominées (25 prises contre 44). Beaucoup trop pour espérer s'imposer. "Le rebond nous met dedans tout le match, c'est notre plus gros point faible, a admis Marine Fauthoux. A nous de prendre conscience qu'il faut régler ce problème pour passer les quarts."

Celui-ci risque justement d'être très ardu. Le risque de défier les Etats-Unis est grand. Triples championnes du monde et septuple championnes olympiques en titre, les Américaines sont les immenses favorites de la compétition. Mieux vaut éviter de croiser leur chemin, auquel cas la Coupe du monde pourrait s'arrêter dès jeudi (quart de finale diffusé sur France 4 et france.tv). La France sera fixée lors du tirage au sort, mardi après-midi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.