Rallye d'Espagne : Thierry Neuville leader devant Elfyn Evans, Sébastien Ogier troisième

Six des dix-sept spéciales du rallye d'Espagne ont eu lieu vendredi. La compétition se poursuit jusqu'à dimanche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Sébastien Ogier au volant de sa Toyota Yaris sur les routes d'Espagne lors du rallye, le 15 octobre 2021. (NIKOS KATIKIS / AFP)

Pour l'avant-dernier rallye de la saison, le suspense est total sur les routes d'Espagne, à l'issue de la première journée de spéciales. Au championnat du monde, Sébastien Ogier possède 21 points d'avance sur Elfyn Evans. Mais sur les terres ibères, le Britannique possède un petit avantage sur le Français vendredi 15 octobre. Thierry Neuville (Hyundai), hors du coup pour la couronne mondiale, mène le bal en Espagne, devant Elfyn Evans (Toyota) et Sébastien Ogier (Toyota), qui compte ce week-end une première chance de titre. Pour cela, il doit remporter le rallye et la Power Stage.

Après six spéciales sur dix-sept au total jusqu'à dimanche, le Belge compte 0,7 seconde d'avance seulement sur Evans alors qu'Ogier est à distance, à 19,4 secondes du Belge. Et donc un peu moins de 19 secondes de son rival au championnat.

Le Français, qui doit marquer six points de plus qu'Evans au championnat ce dimanche pour être titré en Catalogne, n'a pas connu un départ idéal. "J'ai été trop prudent, je dois me réveiller à la prochaine spéciale", disait-il dès le premier chrono. "Celui qui a eu un bon réveil, c'est Elfyn !", continuait le Français après la deuxième. Que lui manque-t-il alors pour suivre Neuville et Evans dans les lacets des montagnes près de Tarragone (nord-est) ? "Simplement la vitesse, je suis trop lent, a-t-il commenté en fin de journée. Je n'ai pas assez confiance pour pousser la voiture au maximum, a-t-il continué, tout en relativisant : "Ce n'est pas non plus une très mauvaise journée mais j'ai dû me battre à chaque instant avec la voiture, avec les réglages, sans trouver la meilleure solution".

La frayeur d'Evans

Premier leader du jour, Evans a laissé la tête du rallye à Neuville après la cinquième spéciale, quand il a failli perdre bien plus que la tête en percutant le décor dans un virage. "C'était un moment assez intense ! Je me suis fait surprendre par les graviers et elle (sa voiture, ndlr) est partie. Évidemment après, j'ai été hésitant à d'autres endroits. Nous avons eu des difficultés dans les graviers", a avoué le Gallois. Plus de peur que de mal pour le vice-champion du monde en titre, qui peut maintenir le suspens au championnat avant la dernière manche à Monza (Italie) du 19 au 21 novembre.

Classement:

1. Thierry Neuville - Martijn Wydaeghe (BEL/Hyundai) en 1h01:26.6
2. Elfyn Evans - Scott Martin (GBR/Toyota) à 0,7 secondes
3. Sébastien Ogier - Julien Ingrassia (FRA/Toyota) à 19,4 secondes
4. Dani Sordo - Borja Rozada (ESP/Hyundai) à 24,8 secondes
5. Kalle Rovanperä - Jonne Halttunen (FIN/Toyota) à 38 secondes
6. Adrien Fourmaux - Alexandre Coria (FRA/M-Sport Ford) +1:10.2
7. Gus Greensmith - Chris Patterson (GBR-IRL/M-Sport Ford) +1:28.9
8. Oliver Solberg - Craig Drew (NOR-GBR/Hyundai 2C Compétition) +1:55.6
9. Nil Solans - Marc Marti (ESP/Hyundai 2C Compétition) +2:30.5
10. Éric Camilli - Maxime Vilmot (FRA/Citroën/WRC2) +3:50.5 - premier en catégorie WRC2
...
Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Evans (ES1, ES2 ex aequo, ES3) Neuville (ES2 ex aequo, ES4, ES5, ES6)
Abandon: Ott Tänak - Martin Järveoja (EST/Hyundai), accident dans l'ES4

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.