WRC : les scénarios pour que Sébastien Ogier remporte le titre de champion du monde durant le rallye d'Espagne

Le rallye d'Espagne se dispute entre vendredi et dimanche en Catalogne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Sébastien Ogier pourrait obtenir son huitième titre de champion du monde des rallyes ce week-end. (JAANUS REE / RED BULL CONTENT POOL)

Il pourrait remporter un huitième titre en Championnat du monde des rallyes (WRC), dès dimanche 17 octobre, lors du rallye d'Espagne. En cas de victoire ce week-end, Sébastien Ogier pourrait se rapprocher du record d'un autre Sébastien bien connu, Sébastien Loeb. Mais avant de penser au podium, il devra écarter son dernier rival britannique Elfyn Evans (Toyota).

Pour le moment, Ogier (190 points) a 24 longueurs d'avance sur Evans (166). Pour être titré à l'issue de cette 11e manche sur 12 cette saison, Ogier doit avoir 30 points d'avance sur son poursuivant, soit le maximum qu'un pilote peut marquer lors d'un rallye. Cela sera le cas selon plusieurs scénarios. 

 Ogier gagne le rallye et la Power Stage

Dans ce cas de figure, le Gapençais s'octroierait 30 points (25 points pour la victoire dans le rallye et 5 points pour la Power Stage), il sera alors titré, peu importe le résultat d'Evans (qui même s'il est 2e du rallye et 2e de la Power Stage n'empochera que 22 points).

Ogier termine devant Evans et accroît son avance de 6 points ou plus

Dans ce cas-ci, Ogier devra terminer par exemple 2e (18 points) et Evans 5e (10 points). Ou encore : Ogier termine 2e (18 points) et remporte la Power Stage quand Evans termine 3e (15 points) et 4e de la Power Stage.

Ogier termine avec 6 points au minimum et Evans termine hors des points

Ce scénario est certainement le plus compliqué. Car il faudrait qu'Evans abandonne et Ogier termine 7e du rallye (6 points). Ou encore que Evans abandonne et Ogier finisse 10e du rallye (1 point) et gagne la Power Stage (5 points).

Dans ces cas de figure, même en cas d'égalité de points à l'issue de la saison, c'est Ogier qui serait titré. Car lorsque deux pilotes sont ex æquo, ce sont les victoires obtenues qui les départagent. Le Français, déjà vainqueur de quatre rallyes, serait alors à l'abri d'une telle situation.

Par contre, si Evans gagne en Espagne, il peut dépasser le Français au championnat, offrant une nouvelle équation à résoudre au rallye de Monza en Italie (19-21 novembre). Evans est, en tout cas, le seul à pouvoir priver Ogier de titre. Le Belge Thierry Neuville (Hyundai), le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota) et l'Estonien Ott Tänak (Hyundai) sont d'ores et déjà éliminés de la course au titre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.