Moto GP : Jack Miller large vainqueur au Japon, bonne opération pour Fabio Quartararo

L'Australien Jack Miller (Ducati) a remporté, dimanche, le Grand Prix du Japon, qui n'a pas souri aux favoris pour le championnat, même si Fabio Quartararo a repris un peu d'avance. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha) lors de la première séance d'essais du Grand Prix du Japon, le 23 septembre 2022 sur le circuit de Motegi (TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)

On annonçait un possible nouveau Grand Prix difficile pour Fabio Quartararo, mais le Français a fait mieux que limiter la casse au Japon, dimanche 25 septembre. Une semaine après sa terrible chute à Aragon, le champion du monde en titre n'a terminé qu'à la huitième place, mais il est parvenu à devancer tous ses concurrents dans la course au titre. Le pilote Monster Energy Yamaha a profité des défaillances de ses deux plus proches poursuivants, Francesco Bagnaia (Ducati) et Aleix Espargaro (Aprilia). Le coéquipier de Bagnaia, l'Australien Jack Miller, a remporté la course, au terme d'un Grand Prix magnifique. Le podium surprise du jour est complété par Brad Binder (KTM) et Jorge Martin (Ducati Pramac).

Fabio Quartararo était visiblement bien remis de ses brûlures au torse, subies à Motorland dimanche dernier. Si sa monture manque encore de vitesse maximum, "El Diablo" a encore de la ressource, notamment mentale. Dans une lutte au couteau dans le dernier tour face à "Pecco" Bagnaia en très grande forme ces dernières semaines, le Français a fait craquer son vis-à-vis, parti à la faute. Troisième du championnat du monde, Aleix Esparagaro a vu sa course sabordée dès le tour de formation, avec un problème mécanique et un changement de moto alors que le reste du paddock prenait le départ. L'Espagnol ne marque aucun point (16e). Quartararo compte désormais 18 points d'avance sur Bagnaia, et 25 sur Espargaro, à quatre courses de la fin.

Parti en pole position, Marc Marquez (Honda) a cédé du terrain dans les premiers tours, avant d'échouer au pied du podium, malgré une belle course. Pour son 100e Grand Prix, Johann Zarco (Ducati Pramac) a déçu, perdant le gain de sa deuxième place dès la première ligne droite avant de perdre pied et finir 11e. Revivez la course.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.