GP d'Espagne : Lewis Hamilton signe une 100e pole position en carrière, Esteban Ocon cinquième

Le Britannique a dominé Max Verstappen et Valtteri Bottas samedi à Barcelone. 

Article rédigé par
Hugo Monier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lewis Hamilton sur le Grand Prix d'Espagne (XAVI BONILLA / XAVI BONILLA)

Lewis Hamilton passe la barre des 100 ! Déjà recordman du nombre de pole positions en carrière, le Britannique a atteint la centaine, samedi 8 mai, à Barcelone, lors des qualifications du Grand Prix d'Espagne. Dans des qualifications particulièrement serrées, le pilote de l'écurie Mercedes a dominé son rival Max Verstappen (Red Bull, + 0.036) et son coéquipier Valtteri Bottas (Mercedes, +0.132). 

Hamilton a été patient

Hamilton avait vu ce chiffre symbolique lui échapper au Portugal, devancé par Bottas. Ce n'était que partie remise. Le Britannique a laissé ses deux adversaires prendre les devants sur les premières séances, avant de frapper lors des derniers tours. "Je n'arrive pas à croire qu'on soit à 100, a savouré Hamilton après la course. C'est grâce aux hommes et aux femmes à l'usine, c'est un rêve de travailler avec eux. Qui aurait cru en 2012 qu'un jour nous serions à 100 ! Je suis extatique, c'est comme ma première." 

Derrière l'intouchable trio, Charles Leclerc (Ferrari) a pris la 4e place. Un rebond bienvenu après une séance décevante au Portugal (8e). Le Français Esteban Ocon (Alpine) suit à la 5e place, avec une nouvelle performance convaincante en qualifications. En retrait depuis son retour en Formule 1 cette saison, son coéquipier Fernando Alonso a repris des couleurs sur ses terres pour atteindre la Q3 et une 10e place. Les monoplaces d’Alpine continuent de progresser chaque week-end. Reste à transformer l’essai dimanche, en course.

AlphaTauri à la peine

Pour la première fois de la saison, Pierre Gasly (AlphaTauri) n'a pas disputé la troisième séance de qualification (12e) pour seulement 16 millièmes de retard sur Alonso. "On est déçu de la performance, a jugé Gasly au micro de Canal+. Plus les courses s'enchaînent et plus on a l'air de perdre en performance, alors que les autres gagnent. On doit travailler plus." Il reste confortablement devant son coéquipier, Yuki Tsunoda. Le Japonais s'est arrêté dès la première séance (16e), laissant entendre son énervement dans son micro-casque. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.