Les Bleus accrochés en Autriche, les demi-finales de Top 14 connues, Roglic tient son Dauphiné… Ce qu'il faut retenir du week-end de sport

L'équipe de France de football, le Top 14, le cyclisme ou encore les sports automobiles ont marqué le week-end du 10 au 13 juin. Franceinfo: sport revient sur les cinq éléments à retenir.

Article rédigé par
Louis Delvinquière - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Kylian Mbappé (à gauche), Antoine Dupont (au centre) et Primoz Roglic (à droite), ont marqué le week-end sportif du 10 au 12 juin 2022. (AFP)

Le sport nous a offert un nouveau week-end riche en enseignements et en émotions. L'équipe de France de football s'est fait accrocher par l'Autriche à Vienne (1-1), le monde de l'ovalie a vu les qualifications du Stade toulousain et de Bordeaux-Bègles en demi-finales du Top 14. En cyclisme, le Slovène Primoz Roglic s'est illustré à trois semaines du Tour de France en remportant le Critérium du Dauphiné. Les sports mécaniques ont ravi leurs fans avec la victoire des Toyota sur les 24 Heures du Mans et celle des Red Bull au Grand Prix d'Azerbaïdjan en Formule 1. 

France-Autriche : Kylian Mbappé sauve les Bleus

Ils l'ont échappé belle. A Vienne, en Autriche, l'équipe de France est passée proche de la défaite, vendredi 10 juin, mais elle a pu aller chercher le match nul (1-1) dans les dernières minutes. Entré peu après l'heure de jeu, c'est Kylian Mbappé qui a offert la victoire aux Bleus avec une frappe du gauche en pleine lucarne (83e). Le coup d'éclat de la soirée avec les premières titularisations réussies d'Ibrahima Konaté et Boubacar Kamara. La performance des Français n'a, encore une fois, pas convaincu.

Kylian Mbappé après son but inscrit face à l'Autriche à Vienne, le 10 juin (JOE KLAMAR / AFP)

Après ce deuxième match nul et la défaite concédée d'entrée face au Danemark, les joueurs de Didier Deschamps se retrouvent derniers de leur groupe de Ligue des nations avec deux petits points. Un troisième match de suite sans victoire dans ce rassemblement pour les Bleus, qui voudront se rassurer, lundi soir, une nouvelle fois face à la Croatie.

Top 14 : Toulouse et Bordeaux passent le cap

Ils ont battu les champions d'Europe. Le Stade toulousain a disposé, samedi 11 juin, du Stade rochelais lors du barrage du Top 14 (33-28). Portés par un grand Antoine Dupont, les Rouge et Noir ont dominé les deux tiers du match avant de voir revenir des Maritimes dangereux au score dans les dernières minutes. En vain, finalement, car Toulouse l'a emporté et rejoint le Castres olympique en demi-finale.

Les Bordelais savourent l'essai inscrit par Romain Buros en barrages de Top 14 face au Racing 92, le 12 juin 2022. (ROMAIN PERROCHEAU / AFP)

Le lendemain, dimanche 12 juin, c'est Bordeaux-Bègles dans son antre de Chaban-Delmas qui a validé son billet. Les Girondins ont logiquement battu le Racing 92 (36-16) devant un stade rempli à raz bord. Plus disciplinés, et supérieurs à leurs adversaires, les coéquipiers d'un grand Maxime Lucu ont dégoûté ceux de Gaël Fickou, et rejoignent ainsi Montpellier dans le dernier carré du Top 14.

Critérium du Dauphiné : Primoz Roglic récompensé et prêt pour le Tour

Il a été le plus fort. Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a remporté, dimanche 12 juin, son premier Critérium du Dauphiné. Sans victoire d'étape à son compteur, il l'a joué en bon seigneur, dimanche, au sommet du plateau de Salaison en laissant la gagne à son coéquipier Jonas Vingegaard, deuxième du dernier Tour de France. Mais s'il n'a pas gagné, il a marqué par sa domination et son assurance de bout en bout.

Le résumé de l'étape 8

Loin d'être anodine, cette victoire à trois semaines du départ de la Grande Boucle envoie des signaux forts à ses futurs adversaires. Roglic est en forme en montagne comme sur le contre-la-montre, son équipe a dégoûté les autres et marché sur la course avec quatre victoires. Certains des outsiders du prochain Tour de France n'ont pu que regarder de loin la domination de l'homme au maillot jaune.

24 Heures du Mans : les Toyota encore seules au monde

Cinq ans de suite à franchir la ligne en tête. C'est la performance impressionnante des voitures Toyota sur les 24 Heures du Mans. Et dimanche 12 juin, la voiture n°8, notamment pilotée par Brendon Hartley (avec Sébastien Buemi et Ryo Hirakawa), a franchi la ligne en tête après un peu plus de 24 heures sur le circuit de la Sarthe. En deuxième position, on retrouve sa soeur, la n°7 de Kamui Kobayashi (avec Mike Conway et José Maria Lopez) qui a bouclé la célèbre épreuve d'endurance plus de deux minutes derrière la voiture vainqueur.

La Toyota numéro 8 de Sebastian Buemi, Brendon Hartley et Ryo Hirakawa lors des 24 Heures du Mans, le 12 juin 2022. (JOAO FILIPE / JOAO FILIPE)

Derrière, alors que les deux Toyota se sont disputées la gagne dans un mano a mano intense, Alpine a connu une édition galère. Avec un départ catastrophique et deux places perdues après les premiers virages face aux Glickenhaus, ils ont ensuite connu des incidents mécaniques à répétition. Trop, pour l'écurie française, qui termine finalement au-delà du top 20.

F1 : les Red Bull sourient, les Ferrari pleurent

A Bakou, le coup a été rude pour les Ferrari. Partis en pôle avec Charles Leclerc, qui a vite perdu sa place face à Sergio Perez puis Max Verstappen, ils ont ensuite dû subir les abandons de leurs deux pilotes. Carlos Sainz a quitté la piste en raison d'un problème hydraulique, avant que son coéquipier monégasque ne le rejoigne plus tard, au 20e tour, à cause d'un problème moteur. Résultat : les deux Red Bull ont filé et le champion du monde en titre s'est baladé tandis que son coéquipier mexicain a assuré.

Sergio Perez et Max Verstappen savourent leur doublé au Grand prix de Bakou (Azerbaidjan), le 12 juin 2022. (XAVI BONILLA / AFP)

Le bilan comptable est donc terrible pour les Ferrari qui voient Red Bull s'échapper. Au classement des pilotes, Max Verstappen s'envole devant Sergio Perez, désormais deuxième (21 points derrière). Charles Leclerc est troisième avec 34 points de retard. Il en est de même pour le classement des constructeurs où l'équipe autrichienne devance désormais largement l'italienne avec 80 points d'avance.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.