F1 : Sergio Pérez s'impose à Singapour devant Charles Leclerc, le titre attendra pour Max Verstappen seulement 7e

Parti en huitième position, Max Verstappen, en difficulté sur l'ensemble de la course, n'a jamais vraiment inquiété ses adversaires dimanche, au Grand Prix de Singapour.

 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Sergio Pérez (Red Bull), talonné par Charles Leclerc (Ferrari), lors du Grand Prix de Singapour, le 2 octobre 2022, sur le circuit Marina Bay.  (FLORENT GOODEN / AFP)

Il aurait pu être sacré dès ce week-end, mais ses concurrents en ont décidé autrement. Le Néerlandais Max Verstappen devra en effet attendre pour s'adjuger une deuxième fois consécutive le titre suprême de champion du monde. Parti en huitième position sur la grille, Max Verstappen a souffert sur le circuit de Marina Bay, lors du Grand Prix de Singapour, dimanche 2 octobre, dont le départ a été retardé d'une heure en raison des mauvaises conditions climatiques.

Le pilote, qui vient de fêter ses 25 ans (le 30 septembre), a terminé à la septième place d'une course remportée par son coéquipier Sergio Pérez. Coincé dès le départ entre les autres pilotes, Verstappen n'a jamais dépassé la sixième place. Le leader du championnat avait d'ailleurs craint, avant de prendre le départ, d'être en difficulté pour doubler sur ce circuit urbain. Une crainte devenue réalité. 

Duel intense entre Pérez et Leclerc

Dimanche, le duel s'est donc surtout joué entre Sergio Pérez (Red Bull) et Charles Leclerc (Ferrari), parti en pole position. Le pilote mexicain de Red Bull a bien résisté aux multiples attaques du Monégasque, avant de franchir en premier la ligne d'arrivée. Charles Leclerc et Carlos Sainz complètent le podium. Lewis Hamilton a pris la neuvième place alors que Pierre Gasly referme le top 10.

Mais ce scénario est resté en suspens pendant plus de deux heures, puisque Pérez était menacé d'une enquête des commissaires de course pour une infraction sur safety car, très souvent de sortie sur la piste détrempée du Marina Bay. Une fois sa victoire confirmée, après une pénalité de cinq secondes, celle-ci lui permet, avec 235 points, de grignoter un petit peu au classement général des pilotes où il est plus que jamais à l'affût derrière le dauphin, Charles Leclerc (237 points). "Cette performance est ma meilleure [en F1]. Les trois derniers tours ont été très intenses. J'ai tout donné pour gagner aujourd'hui”, s'est-il félicité.

Journée noire pour Alpine

Si la journée a souri à Pérez et Red Bull, elle a été rude pour d'autres, notamment pour les six pilotes qui ont été contraints à l'abandon, dont les deux de chez Alpine. D’abord, avec Fernando Alonso, qui a été contraint d’arrêter à cause d’un problème de moteur. Un coup dur pour celui qui prenait son 350e départ en Grand Prix, un nouveau record, et qui a contenu Max Verstappen juste avant son problème mécanique. Quelques minutes plus tard, son coéquipier Esteban Ocon a également été obligé d’abandonner à la suite, lui aussi, d'un problème de moteur. Un dimanche à oublier pour l'écurie française.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.