F1 : les scénarios d'un possible sacre de Max Verstappen dès le Grand Prix de Singapour

Le titre pourrait être attribué au Néerlandais dès le Grand Prix de Singapour, dimanche, alors qu'il reste encore six courses au calendrier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Max Verstappen le 11 septembre 2022 à Monza, en Italie. (ALESSIO MORGESE / NURPHOTO)

Oublié le final haletant de la saison dernière. Si en 2021, le titre s'était joué à quelques points entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, et sur le dernier tour de la dernière course de la saison, le scénario de cette année est tout autre. Le Néerlandais survole le championnat de Formule 1. A l'aube du week-end du Grand Prix de Singapour, le dimanche 2 octobre, le pilote Red Bull compte un confortable matelas d'avance sur son poursuivant Charles Leclerc (+116 points), et sur son équipier, Sergio Perez (+127 points). Max Verstappen pourrait donc décrocher sa deuxième couronne mondiale. Deux scénarios s'ouvrent à lui. Suivez le guide.

Verstappen sacré si...

S'il veut entériner cette deuxième couronne mondiale consécutive, Max Verstappen doit gagner dimanche. Mais ce ne sera pas suffisant pour valider son sacre.

Premier scénario : si le Néerlandais gagne à Singapour (25 points) avec le tour le plus rapide (+1 point), et que Charles Leclerc ne termine pas à une meilleure place que la huitième, et que Sergio Perez passe la ligne d'arrivée au-delà de la quatrième place. Dans ce cas, le titre est acquis.

Second scénario : s'il gagne mais ne prend pas le point supplémentaire récompensant le tour le plus rapide, et que Charles Leclerc ne fait pas mieux que neuvième (avec ou sans le tour le plus rapide) et que Sergio Perez n'est pas sur le podium. Là aussi, le titre de champion du monde est assuré.

Dans ces deux scénarios, Max Verstappen ne pourrait plus être rattrapé par les autres pilotes, même en cas de déroute totale et d'un zéro pointé sur les prochaines courses - ce dont on peut douter tant le pilote de Red Bull fait preuve de régularité cette saison. A Monza, le 11 septembre dernier, il a remporté sa 11e victoire de la saison (en 16 courses), devant la Ferrari de Charles Leclerc.

Après l'épreuve de Singapour, un pilote ne pourra marquer qu'au maximum 138 points s'il venait à gagner toutes les manches, ainsi que le sprint au Brésil, et s'il s'emparait à chaque fois du point alloué au tour le plus rapide (5 x 26 points + 8 points). Si Max Verstappen a donc 138 points d'avance ou plus sur son plus proche poursuivant après le GP de Singapour, le titre est donc acquis pour lui. 

Pas besoin de sortir les calculatrices pour se rendre compte que le retour d'un rival sur le Néerlandais reste très peu probable. L'enjeu n'est plus tant de connaître le nom du futur champion du monde, que de savoir quand la couronne lui reviendra. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Formule 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.