Cet article date de plus d'un an.

F1 : les scénarios d'un possible sacre de Max Verstappen au Grand Prix du Japon

Après avoir manqué une première balle de match le week-end dernier à Singapour, le Néerlandais a une nouvelle occasion de décrocher son deuxième titre mondial au Grand Prix du Japon, dimanche.

Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Max Verstappen sur le podium du Grand Prix d'Azerbaïdjan, à Bakou, le 12 juin 2022. (XAVI BONILLA via AFP)

Max Verstappen face au titre de champion du monde, épisode 2. Malgré une dernière course difficile à Singapour, le Néerlandais a une nouvelle opportunité de décrocher officiellement le titre, dimanche 9 octobre à Suzuka, à l'occasion du Grand Prix du Japon. Le pilote Red Bull compte toujours une belle avance sur Charles Leclerc (+104) et Sergio Pérez (+102), les deux derniers pilotes encore mathématiquement en lice, et se rapproche toujours plus d'un doublé. Suivez le guide.

Verstappen sacré si...

Cette fois, Max Verstappen a son destin entre les mains. Si la semaine dernière à Singapour il devait compter sur une contre-performance de ses opposants, à Suzuka, la victoire suffit à le couronner. En cas de succès avec le tour le plus rapide (25+1 points), le titre serait officiellement acquis pour le Néerlandais. 

Il compterait alors au minimum 112 points d'avance sur son dauphin actuel, Charles Leclerc, et ne pourrait plus être dépassé. En effet, après l'épreuve japonaise, il ne restera que quatre courses au calendrier, et 112 points maximum à engranger (4 x 26 pour quatre victoires avec le meilleur tour en course, plus les huit points de la course sprint au Brésil). Ses 11 victoires cette saison, plus que n'importe quel autre pilote, lui assurent l'avantage sur ses concurrents en cas d'égalité de points.

Même sans s'imposer avec le meilleur tour, Verstappen peut s'adjuger le titre. Il lui faut alors inscrire huit points de plus que Charles Leclerc, et six de plus que son coéquipier. Dans ce cas-là, les combinaisons sont nombreuses : Verstappen s'impose sans le meilleur tour et son dauphin ne fait pas mieux que troisième, Verstappen termine deuxième, Leclerc pas mieux que cinquième et Pérez pas mieux que quatrième... Enfin, s'il termine au-delà de la sixième place, il ne pourra pas être sacré dès ce week-end, quels que soient les résultats de ses opposants.

Le tenant du titre aura sans doute à cœur de plier définitivement les débats ce week-end, sur les terres de Honda, motoriste historique de l'écurie Red Bull ces dernières saisons, et après avoir déjà laissé échappé une opportunité. Sinon, le dénouement sera repoussé au prochain week-end de course, à Austin, du 21 au 23 octobre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.