Cet article date de plus d'un an.

Marathon de Paris : "C'est le plus beau parcours touristique qu'on puisse faire", confie l'ultra-traileur Mathieu Blanchard avant la course

Mathieu Blanchard, le nouveau visage de l'ultra-trail français et ancien candidat de l'émission "Koh-Lanta", va faire partie des premiers concurrents à prendre le départ, dimanche, du marathon de Paris. C'est la première fois qu'il participe à l'épreuve.
Article rédigé par franceinfo - Winny Claret
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Mathieu Blanchard à l'arrivée de l'UTMB, à Chamonix, le 27 août 2022. (GR?GORY YETCHMENIZA / MAXPPP)

Il y a sept ans, Mathieu Blanchard était encore un néophyte de la course à pied. Jeune ingénieur, il travaillait dans une entreprise spécialisée dans les centrales thermiques à Montréal. À 28 ans, il découvre l'ultra-trail un peu par hasard, en participant à une course de 80 kilomètres au cœur du Québec, une course qu'il va remporter. "Quand j'ai découvert ce sport-là, j'ai réellement ressenti des sensations dans mon ventre, dans mes tripes. Ça me faisait comme des petits papillons, explique Mathieu Blanchard. Je me suis mis à y penser en permanence et un jour, j'ai décidé de quitter mon emploi d'ingénieur de bureau pour tenter cette aventure." 

Sortir de sa zone de confort

Le coureur est vite repéré pour intégrer une équipe professionnelle de traileurs. Il se spécialise dans les courses de 160 kilomètres, le 100 miles américain, et se frotte à la course la plus mythique de sa discipline, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc. Un périple de 172 kilomètres autour du massif, avec 10 000 mètres de dénivelé positif. Mathieu Blanchard a fait sensation pour sa troisième participation en 2022 en bouclant l'UTMB en moins de 20 heures, juste derrière la légende Kilian Jornet. Le nom de Mathieu Blanchard est également familier de tous les fans de "Koh-Lanta". Il était de la 21e saison de l'émission-phare de TF1 diffusée en 2020. Il a été éliminé au bout de 11 jours aux Fidji. Mathieu Blanchard raconte d'ailleurs la découverte de cette discipline qui a changé sa vie dans son autobiographie Vivre d’aventure aux éditions Flammarion.  

>>> Marathon de Paris : voici le portrait-robot du coureur amateur en France 


La nouvelle coqueluche du trail tricolore a conscience de sortir de sa zone de confort à l'occasion du marathon de Paris, dimanche 2 avril. "Ceux qui ne connaissent pas les deux disciplines peuvent se dire que c'est le même sport, mais ce n'est pas du tout le même sport, souligne Mathieu Blanchard.

"Entre trail et marathon, ce ne sont pas les mêmes méthodes d'entraînement. Pour la course sur route, on s'entraîne en vitesse, en kilomètres, en fréquence cardiaque. En trail, on s'entraîne en zone d'effort, en dénivelé."

Mathieu Blanchard

franceinfo

 "Ce n'est pas la même philosophie. On a des morphologies différentes qui se développent, note le coureur. Les traileurs sont beaucoup plus musculaires, beaucoup plus lourds et donc sont moins rapides sur la route." 

Objectif 2h25 pour boucler l'épreuve

Ce ne sera pas une découverte pour le Français qui a déjà participé aux marathons de New York, de Boston, Toronto, Ottawa et Montréal. En revanche, c'est une grande première à Paris. "On part sur les Champs-Élysées, on arrive à l'Obélisque, devant le Louvre, on va jusqu'à Vincennes, on revient, on passe devant la tour Eiffel, Notre Dame, on va au Bois de Boulogne, on parcourt Paris de long en large. C'est le plus beau parcours touristique qu'on puisse faire. Maintenant, on est dans des intensités telles que le cerveau perd un peu de lucidité et de plaisir à regarder ce qu'il y a autour.", Il compte boucler les 42 kilomètres 195 de l'épreuve en 2h25, soit une moyenne de 17 kilomètres à l'heure.

Marathon de Paris : "C'est le parcours touristique le plus beau qu'on puisse faire", confie l'utra-traileur Mathieu Blanchard avant la course - le reportage de Winny Claret

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.