Dopage dans l'athlétisme : Lamine Diack a démissionné du Comité international olympique

L'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme, mis en examen pour corruption, était membre honoraire du CIO.

Lamine Diack lors d\'une conférence de presse de la Fédération internationale d\'athlétisme (IAAF) à Pékin (Chine), le 30 août 2015.
Lamine Diack lors d'une conférence de presse de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) à Pékin (Chine), le 30 août 2015. (MICHAEL KAPPELER / DPA / AFP)

Le Sénégalais Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), a démissionné de sa fonction de membre honoraire au sein du Comité international olympique (CIO), mercredi 11 novembre. Mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé, il avait été provisoirement suspendu par le CIO, mardi.

Soupçonné d'avoir touché des pots-de-vin

Lamine Diack est soupçonné d'avoir reçu des sommes d'argent pour dissimuler les analyses des athlètes dopés, dont de nombreux sportifs russes. Deux de ses fils et l'ancien médecin en charge de la lutte antidopage, Gabriel Dollé, ont eux aussi été mis en examen.

Les plus hauts dirigeants de la Fédération d'athlétisme avaient en effet accès aux dossiers médicaux des athlètes et s'en sont servis pour les faire chanter, selon les révélations d'un rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA), révélé lundi. Lamine Diack était en poste jusqu'au mois d'août.