Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Mondiaux d'athlétisme 2022 : "fatigué mentalement", le Français Jimmy Gressier termine 11e du 10 000 mètres à Eugene

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Vice-champion olympique du 5.000 m masculin à Tokyo en 2021, l’Ougandais Joshua Cheptegei, repartir des championnats du monde d’Eugene 2022 avec une médaille d’or dans la discipline. Le Kényan Stanley Waithaka Mburu termine à la deuxième place et Jacob Klimo prend lui la troisième place.
10.000 m (H) : Joshua Cheptegei sacré champion du monde, Jimmy Gressier 11e Vice-champion olympique du 5.000 m masculin à Tokyo en 2021, l’Ougandais Joshua Cheptegei, repartir des championnats du monde d’Eugene 2022 avec une médaille d’or dans la discipline. Le Kényan Stanley Waithaka Mburu termine à la deuxième place et Jacob Klimo prend lui la troisième place.
Article rédigé par franceinfo: sport, Loris Belin
France Télévisions - Rédaction Sport

Le Français n'a pu tenir le rythme des cadors, parmi lesquels l'Ougandais Joshua Cheptegei, sacré champion du monde du 10 000 mètres à Eugene, dimanche.

Jimmy Gressier espérait mieux. Le Français a pris la 11e place du 10 000 mètres des championnats du monde d'athlétisme, dimanche 17 juillet, à Eugene (Etats-Unis). Le Nordiste s'est battu et a longtemps tenu sa place dans un peloton compact, avant de céder progressivement dans le dernier kilomètre. Devant, le titre est revenu à l'Ougandais Joshua Cheptegei, auteur du doublé après son sacre lors des Mondiaux 2019. Le Kenyan Stanley Mburu et un autre Ougandais, Jacob Kiplimo, complètent le podium.

Jimmy Gressier, 25 ans, est longtemps resté dans le bon wagon, dans une course démarrée sur un rythme modéré. L'accélération progressive dans la seconde partie de course et le final, mené tambour battant, avec un sprint de près de 300 mètres, ont finalement eu raison de ses espoirs. Le natif de Boulogne-sur-Mer pointe du doigt son entrainement, et une préparation paradoxalement trop réussie. "J'avais de bonnes jambes, je n'étais pas spécialement dans le dur, a-t-il réagi au micro de France Télévisions. Les séances ont été bonnes avant la compétition, peut-être trop bonnes. Je suis arrivé ici un peu fatigué mentalement. Quand il faut me faire mal, je n'y arrive pas tant que ça. […] Ce que je fais à l'entraînement, cela ne reflète pas le niveau que j'ai aujourd'hui."

Les Europe et... les minima de la FFA dans le viseur 

"J'apprends, je suis tout jeune, poursuit le champion d'Europe espoirs 2019 de la distance. Je vais apprendre de jour en jour. J'ai de la chance de participer à des compétitions comme ça. Il va falloir prendre ça comme une bonne expérience. Je vois le niveau qu'il me reste à franchir maintenant."

Il a aussi souligné la difficulté des athlètes français pour atteindre les minima imposés par la Fédération française d'athlétisme. "Cette fatigue mentale, c'est aussi peut-être à cause de minima trop durs par rapport à ceux de World Athletics. Ce n'est pas une critique, juste un constat. Aujourd'hui, malheureusement, il y a des mecs et des filles qui restent à la maison parce que ces minima sont trop durs. On voit bien que cela reste une course de championnat, le chrono, on s'en fout un peu. Devant, ça ne gagne pas spécialement vite, alors que ce sont des athlètes qui sont capables de courir en 26'30" sans problème [le titre s'est joué en 27'27"43]."

Jimmy Gressier a terminé 11e de la finale du 10 000 m masculin des championnats du monde d’Eugene 2022. «Je ne suis pas satisfait de mon temps. J’avais des bonnes jambes, je n’étais pas spécialement dans le dur. Mais quand il faut me faire mal, je n’y arrive pas forcément. Je pense qu’au niveau européen, je peux m’amuser», a déclaré l’athlète tricolore.
10 000 m (H) : la réaction de Jimmy Gressier 11e en finale Jimmy Gressier a terminé 11e de la finale du 10 000 m masculin des championnats du monde d’Eugene 2022. «Je ne suis pas satisfait de mon temps. J’avais des bonnes jambes, je n’étais pas spécialement dans le dur. Mais quand il faut me faire mal, je n’y arrive pas forcément. Je pense qu’au niveau européen, je peux m’amuser», a déclaré l’athlète tricolore.

Le Tricolore vise désormais les championnats d'Europe dans un peu plus de trois semaines. Jimmy Gressier n'a été battu ce dimanche que par un seul Européen, le Belge Isaac Kimeli, 10e, juste devant lui, au terme d'une course terminée en-deçà de son record personnel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.