Cet article date de plus de trois ans.

Championnats Européens : Jimmy Vicaut sera-t-il à l'heure ?

Meilleur performeur européen de la saison avec un temps de 9'91, Jimmy Vicaut s'avance comme un des favoris à la médaille d'or sur le 100m lors des Jeux Européens à Berlin (7 au 12 août). Mais une inquiétude à l'adducteur lors des Championnats de France à Albi début juillet l'a contraint à rester au repos jusqu'à à cette échéance. En argent en 2012 et en bronze en 2016, Vicaut va-t-il enfin remporter une médaille d'or à la hauteur de son talent ?
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Avec Renaud Lavillenie (perche), Kevin Mayer (décathlon) et Pierre-Ambroise Bosse (800m), il sera l'une des stars tricolores sur la piste de Berlin, du 7 au 12 août prochains. Jimmy Vicaut se sait attendu : pas seulement car il est l'un des fers de lance du sprint tricolore en Allemagne. Surtout parce qu'il est le meilleur performeur européen de la saison (6e mondial), avec un chrono canon de 9'91 réalisé le 30 juin dernier à Charléty. 

Derrière un Ronnie Baker (USA) intouchable en 9'88 (co-meilleure performance mondiale de l'année), le sprinteur de 26 ans s'avouait vaincu sans perdre sa motivation. "Il faut que je me concentre plus sur moi. Mais c'était une grosse course et j'ai répondu présent, c'est bien pour la suite.", racontait-il à l'Equipe à la suite.


A lire également : la liste complète de la sélection française  


La suite, la voici : aux Championnats de France à Albi le 6 juillet, le natif de Bondy se blesse à l'adducteur droit en séries et renonce à la demi-finale. Inquiétant ? «Ce n'est pas grave, c'est juste une mesure de précaution", rassure immédiatement son entraîneur, Dimitri Demonière

Car l'objectif n'est pas là : Vicaut pense déjà aux Championnats Européens, dans un mois. Alors le co-recordman d'Europe (9'86 avec Francis Obikwelu), souvent blessé par le passé, comme sa blessure à l'ischio-jambier qui lui fait rater la moitié de la saison 2017, se repose et se prépare. Chez lui, à l'INSEP, là où il a ses marques.

Zharnel Hughes, le vrai danger

Après une médaille d'argent en 2012 (10'12) obtenue à 20 ans seulement derrière son compatriote Christophe Lemaitre (10'09), forfait pour Berlin, Vicaut avait fait l'impasse sur 2014, blessé. Il est revenu en 2016, prenant le bronze (10'08) derrière le le Turc Jak Ali Harvey (10'07) et l'inoxydable Churandy Martina (10'07).

Un temps bien supérieur à ses 9'91 réalisés il y a moins d'un mois à Charléty et qu'il partage avec Zharnel Hughes, qui l'avait lui réalisé le 9 juin dernier lors du Grand Prix de Kingston.

Sans les Américains Noah Lyles, lui aussi en 9'88 le 22 juin à Des Moines, et Ronnie Baker, Vicaut se frottera pourtant à la nouvelle élite du sprint européen : Hughes donc, mais aussi le jeune Reece Prescod, 22 ans et un autre chrono 9'88 à Eugene en juin (mais avec un vent très favorable de +2.4 km/h), sans oublier Filippo Tortu (20 ans), premier Italien sous les 10 secondes (9'99 le 22 juin).

Mais à 26 ans, et à priori éloigné d'un pépin physique sérieux, le sprinteur français ne doit pas craindre ses jeunes adversaires. En confiance et vraisemblablement prêt à temps pour Berlin, Vicaut, accompagné d'Amaury Golitin et Marvin René, n'a plus qu'une idée en tête : glaner enfin une breloque en or en individuel sur des Championnats d'Europe.

"L'idée, c'est d'être en forme à Berlin, pas avant. Et je serai à Berlin, ne vous inquiétez pas ! Ne pas avoir couru depuis un mois en compétition ne change absolument rien. Je me sens prêt. », expliquait-il à l'Equipe.

Il pourrait faire un beau clin d'oeil au destin en remportant son premier titre continental sur la piste de Berlin, là où Usain Bolt, jeune retraité, avait gravé en 2009 la légende du 100 mètres en réalisant le meilleur chrono de tous les temps, en 9'58.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Championnats d'Europe d'athlétisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.