Athlétisme : un scandale de dopage et de chantage international

Un rapport accablant est publié ce 9 novembre, il détaillerait des pratiques de chantage financier par la fédération internationale d'athlétisme sur des athlètes accusés de dopage.

FRANCE 3
Pendant 15 ans, il a présidé aux destinées de l'athlétisme mondial. Lamine Diack est désormais mis en examen pour corruption passive et blanchiment aggravé. Il aurait fait chanter des athlètes soupçonnés de dopage.
 
Les investigations sont menées par la justice française, à savoir le Pôle financier de Paris qui a mis en lumière un véritable système de corruption. "C'est une forme de chantage dès lors qu'on dit à quelqu'un, 'vous payez sinon vous ne pourrez pas concourir'", explique ainsi le procureur Éliane Houlette.

Diack dément

Au moins cinq athlètes russes, et une autre turque, auraient été victimes de chantage. En tout, plus d'un million d'euros auraient transité par la fédération russe d'athlétisme. Lamine Diack réfute ces accusations. C'est donc tout le système de gouvernance de l'organisme international qui est sur la sellette.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
L\'athlète russe Mariya Savinova remporte la finale du 800 m dames, lors des Jeux olympiques de Londres en 2012.
L'athlète russe Mariya Savinova remporte la finale du 800 m dames, lors des Jeux olympiques de Londres en 2012. (MAXPPP)