Cet article date de plus d'un an.

Athlétisme : Duplantis vole à 6,20 m, Jacobs confirme, la Française Samba-Mayela se révèle... Ce qu'il faut retenir des Mondiaux en salle

Le Suédois a amélioré son record du monde à la perche, avec un saut à 6,20 mètres, dimanche, lors des Mondiaux en salle à Belgrade.

Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Marcell Jacobs, Armand Duplantis et Cyrena Samba-Maleya ont brillé lors de ces Mondiaux. (Laurent Lairys / DPPI via AFP ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

Plusieurs records sont tombés, lors des championnats du monde d'athlétisme en salle, samedi 19 et dimanche 20 mars, à Belgrade. Armand Duplantis, à la perche, et Yulimar Rojas, en triple saut, ont amélioré leur record du monde. Côté tricolore, Cyrena Samba-Mayela et Pascal Martinot-Lagarde ont porté la délégation en l'absence de Kevin Mayer et Renaud Lavillenie. Retour sur les temps forts d'un week-end spectaculaire.

Armand Duplantis améliore (encore) son record du monde

L'air de Belgrade lui va si bien. Déjà époustouflant dans la capitale serbe voilà deux semaines (un record du monde à 6,19 m), le perchiste Armand Duplantis a remis le couvert, réussissant un saut à 6,20 m. Une immense performance pour le Suédois, qui ne cesse de battre des records et améliore sa propre marque pour la troisième fois.

Dimanche, il a une nouvelle fois relégué ses poursuivants loin derrière lui. Le Brésilien Thiago Braz, arrivée deuxième, a passé 5,95 m, vingt-cinq centimètres de moins que Duplantis. Le champion olympique a réussi sa troisième tentative à 6,20 m, après deux sauts infructueux. Cette nouvelle prouesse risque d'en appeler d'autres : à 22 ans, Duplantis a de très beaux jours devant lui.

Cyrena Samba-Mayela "comme dans un rêve"

Une belle promesse pour l'équipe de France. En remportant le titre sur 60 m haies, Cyrena Samba-Mayela a même battu le record de France en 7"78. La jeune athlète de 21 ans a devancé de trois centièmes Devynne Charlton. Il s'agit de sa toute première médaille internationale, qui confirme ses belles prédispositions entraperçues dans les compétitions de jeunes.

"C'est comme dans un rêve", a savouré après coup la native de Champigny-sur-Marne. Une belle revanche pour Samba-Mayela, absente des derniers Jeux olympiques après une douleur ressentie à l'échauffement pour les séries. 

"PML" un peu plus dans la légende

Pascal Martinot-Lagarde a quant à lui terminé deuxième du 60 m haies, derrière Grant Holloway. L'Américain n'a pas réitéré sa performance de la demi-finale, où il a égalé son record du monde (en 7''29), mais il a franchi la ligne avec onze dixièmes d'avance sur le Français. Pour "PML", cette deuxième place lui confère une quatrième médaille mondiale en indoor. La troisième en argent pour le champion d'Europe en 2018, jamais titré en salle mais très régulier dans la discipline.

Déception, en revanche, pour Wilhem Belocian. Le Guadeloupéen, champion d'Europe en salle en 2021, a rayonné en demi-finale mais s'est écroulé en finale. Il a finalement terminé dernier.

Marcell Jacobs donne rendez-vous pour les Mondiaux en plein air

Marcell Jacobs prouve à chaque sortie que sa victoire surprise sur le 100 mètres olympique n'était pas un feu de paille. Champion d'Europe en salle en 2021, l'Italien a cette fois décroché la médaille d'or aux championnats du monde du 60 m. Il a devancé à la photo finish Christian Coleman. L'Américain, de retour à la compétition après dix-huit mois de suspension pour dopage, est tombé de haut.

Le duel à suivre entre les deux hommes, sur 100 mètres aux Mondiaux en plein air au mois de juillet, promet. "Maintenant, si je gagne les deux championnats en plein air cet été, j'entrerai dans l'histoire", a prévenu Jacobs. Le rendez-vous est pris.

Yulimar Rojas, toujours plus loin

Elle est la reine du triple saut. La Vénézuelienne Yulimar Rojas a amélioré son propre record du monde samedi, en atteignant 15,74 m. Un coup d'œil aux scores de ses poursuivantes mesure l'ampleur de sa performance : l'Ukrainienne Maryna Bekh-Romanchuk, arrivée deuxième, a été reléguée à un mètre !

Championne olympique à Tokyo, Rojas a amélioré son score au dernier saut, alors que sa médaille d'or ne faisait aucun doute. Désormais, l'athlète de 25 ans se projette vers un nouvel objectif, atteindre les 16 mètres. "Je vais y arriver. Je suis née pour sauter 16 mètres et c'est ce que je veux pour inspirer les autres.", a-t-elle confié à l'issue de son exploit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.