Roland-Garros 2024 : miraculée, Iga Swiatek arrache sa qualification pour le troisième tour après un long combat face à Naomi Osaka

La tenante du titre et n°1 mondiale s'est fait très peur et a dû écarter une balle de match pour continuer son aventure porte d'Auteuil.
Article rédigé par Andréa La Perna - A Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Iga Swiatek après sa victoire sur Naomi Osaka au deuxième tour de Roland-Garros, le 29 mai 2024. (BERTRAND GUAY / AFP)

L'affiche était alléchante. Elle aura tenu ses promesses, mais la logique a finalement été respectée. La tenante du titre, Iga Swiatek, a dominé Naomi Osaka en trois sets (7-6 [7-1], 1-6, 7-5) et 2h57 de jeu au deuxième tour de Roland-Garros, mercredi 29 mai. Habituée à survoler les débats porte d'Auteuil, la Polonaise a été poussée très loin dans ses retranchements, au point d'avoir à écarter une balle de match dans le dernier set, pour éliminer celle qui a occupé la place de n°1 mondiale il y a cinq ans.

Après l’affiche précoce Rafael Nadal-Alexander Zverev dans le tableau masculin, le tournoi a déjà eu droit à un deuxième match d’anthologie alors qu'il ne fait que commencer. Le niveau proposé par les deux joueuses aura presque fait oublier cette journée maussade et pluvieuse, qui a provoqué l'annulation de tous les matchs censés se jouer sur les courts annexes et le Simonne-Mathieu. Pour prendre la mesure de l’exploit réalisé par Naomi Osaka, il faut savoir qu'Iga Swiatek n'avait jamais cédé autant de jeux dans un match joué en première semaine du tournoi parisien en six participations. Ce n'est que la deuxième fois qu'elle lâche un set en début de tournoi (après son 3e tour contre Monica Puig en 2019, pour sa première apparition).

La renaissance d'Osaka

Ironiquement, c'est dans le tournoi où elle ne s'est jamais vraiment sentie à l'aise – elle n’a jamais fait mieux qu’un 3e tour – là où elle avait déclaré forfait en pleine compétition pour se préserver mentalement en 2021, que la Japonaise signe un retour fracassant au plus haut niveau. Pour celle qui n'est plus que 134e mondiale et ne fait plus partie du top 10 depuis trois ans, vaincre celle qui l'avait battue lors de sa toute dernière finale sur le circuit WTA, à Miami en 2022, représentait sûrement une motivation supplémentaire.

Il en fallait beaucoup pour venir à bout d’Iga Swiatek, référence absolue sur terre battue, invaincue sur ses 16 derniers matchs à Roland-Garros (deux sets perdus sur cette série). Faisant preuve d’une extrême application, Osaka s’est reprise après chaque coup manqué, mimant le bon geste. Elle y a ajouté de la résilience. Après la perte du premier set dans un tie-break survolé par Iga Swiatek, qui semblait avoir déjà écrit l'issue de la rencontre, elle n'a laissé aucune place au découragement. 

Swiatek a sauvé une balle de match

S’appuyant sur une mise en jeu solide, sa première balle flirtant parfois avec les 200km/h, elle n’a lâché qu’un seul point sur son service dans la deuxième manche. Peut-être déboussolée face à tant d’adversité aussi tôt dans la quinzaine, la Polonaise a déjoué, commettant beaucoup plus de fautes directes qu'à l’accoutumée. Au point de perdre confiance au service (48% de premières balles, 9% de points gagnés sur deuxième service), permettant à Osaka de breaker à trois reprises.

Iga Swiatek s'exprime après son superbe match face à Naomi Osaka couronné d'une qualification au 3e tour. La n°1 mondiale adresse également un message particulier au public avec émotion.
2e tour - Iga Swiatek : "Un match extraordinairement intense" Iga Swiatek s'exprime après son superbe match face à Naomi Osaka couronné d'une qualification au 3e tour. La n°1 mondiale adresse également un message particulier au public avec émotion. (France TV)

Le bras de fer a donné l’impression d’avoir basculé définitivement en sa faveur quand, dans le troisième set, Naomi Osaka a mené 3-0, puis servi pour le gain du match à 5-2. La Japonaise s’est même procuré une balle de match, mais Iga Swiatek n’est pas du genre à baisser les bras si facilement. Elle a débreaké dans la foulée et est revenue à hauteur à 5-5. Ces deux coups sur la tête n’ont pas empêché Osaka de continuer à proposer un très haut niveau de jeu, mais quelques imprécisions ont ouvert la porte à Swiatek, et la Polonaise a enfoncé le clou, remportant cinq jeux consécutifs pour lever les bras. Elle affrontera la Croate Jana Fett ou la Tchèque Marie Bouzkova au 3e tour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.