Roland-Garros 2023 : exploit de Karolina Muchova qui s'offre la numéro 2 mondiale Aryna Sabalenka pour se qualifier en finale

La Tchèque s'est qualifiée, jeudi, pour sa première finale dans un tournoi du Grand Chelem.
Article rédigé par Quentin Ramelet, franceinfo: sport - A Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
La Tchèque Karolina Muchova exulte après sa victoire contre la numéro 2 mondiale Aryna Sabalenka en demi-finale de Roland-Garros, le 8 juin 2023. (MATTHIEU MIRVILLE / AFP)

La belle surprise. Alors qu'elle n'avait jamais dépassé le troisième tour de Roland-Garros, Karolina Muchova a battu, jeudi 8 juin, la numéro 2 mondiale Aryna Sabalenka en trois manches très disputées (7-6[7/5], 6-7[5-7], 7-5 et 3h13 de jeu) et validé dans le même temps son billet pour la finale. Sur un court Philippe-Chatrier acquis à sa cause, la Tchèque, 43e mondiale avant le tournoi, a réalisé le plus bel exploit de sa carrière puisqu'elle disputera, samedi après-midi porte d'Auteuil, sa première finale en Grand Chelem. Elle y affrontera la numéro 1 mondiale et tenante du titre, Iga Swiatek, ou l'autre sensation de la quinzaine parisienne, la Brésilienne Beatriz Haddad Maia (n°14).

Menée 2-5 dans le troisième et dernier set de la demi-finale de Roland-Garros 2023 par la n°2 mondiale Aryna Sabalenka, la Tchèque Karolina Muchova a inversé la vapeur jusqu'à s'imposer 7-5 pour se qualifier pour la première fois en finale d'un tournoi du Grand Chelem. Au passage, elle a sauvé une balle de match. -
1/2 finale : exploit de Karolina Muchova, pour la première fois en finale d'un Grand Chelem Menée 2-5 dans le troisième et dernier set de la demi-finale de Roland-Garros 2023 par la n°2 mondiale Aryna Sabalenka, la Tchèque Karolina Muchova a inversé la vapeur jusqu'à s'imposer 7-5 pour se qualifier pour la première fois en finale d'un tournoi du Grand Chelem. Au passage, elle a sauvé une balle de match. - ()

Celle-ci, personne ne l’avait vu venir. Tranquillement, durant cette quinzaine parisienne très ensoleillée, Karolina Muchova a fait son petit bonhomme de chemin, en sortant dès son entrée en lice l’ancienne demi-finaliste, et 8e mondiale, Maria Sakkari. Ensuite, la Tchèque n’a plus fait parler d’elle. Enfin, jusqu’à cette incroyable demi-finale. Surtout, en se qualifiant, avec la manière qui plus est, en finale des Internationaux de France, la 43e mondiale est devenue la quatrième femme de l’histoire, sous l’ère Open, la moins bien classée pour une finaliste de Roland-Garros. Seules Iga Swiatek (53e en 2020), Jelena Ostapenko (47e en 2017) et enfin Renata Tomanova (47e en 1976) étaient plus loin au classement au moment de rejoindre la finale. 

L'irrationnel s'est emparé du Chatrier

Cela place ainsi le curseur de son authentique exploit parmi les plus beaux parcours dans l’histoire du tournoi. Et pour y parvenir, il a fallu sortir une performance XXL contre l'infaillible Aryna Sabalenka, digne des fameux "combats du siècle". Celui entre ces deux femmes aura été de toute beauté, mais la justesse sans faille de la Tchèque a fini par payer face à la frappe lourde de son adversaire. Durant toute la partie, l’issue semblait indécise, et même au moment où la numéro 2 mondiale menait 5-2 dans la troisième manche, dans les travées du court Philippe-Chatrier, on sentait que rien n’était forcément joué, tant la 43e mondiale ne paniquait pas et continuait de jouer son tennis comme si de rien n'était.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, a avoué Karolina Muchova, très émue au micro du Central, quelques instants après son exploit. Ce qu'il s'est passé, je ne l'explique pas. L'atmosphère, ce public... Tout ça m'a poussée, j'ai continué à me battre." Si le twist final de cette rencontre peut difficilement s'expliquer tant Aryna Sabalenka semblait avoir fait le plus dur en troisième manche, il faut tout de même revenir sur la qualité tennistique de celle qui disputera samedi sa première finale en Grand Chelem à 26 ans.

Après être parvenue à éliminer Aryna Sabalenka en demi-finale de Roland-Garros 2023, Karolina Muchova est revenue sur son éclatante victoire depuis le Court Philippe-Chatrier. -
Karolina Muchova : "C'est notre victoire à nous tous" Après être parvenue à éliminer Aryna Sabalenka en demi-finale de Roland-Garros 2023, Karolina Muchova est revenue sur son éclatante victoire depuis le Court Philippe-Chatrier. - ()

"C'est notre victoire à tous" a voulu rendre hommage l'heureuse élue au public définitivement tombé sous le charme de la native d'Olomouc. C'est surtout la sienne, faut-il le rappeler. Car jamais Karolina Muchova a déjoué, même quand elle a perdu la deuxième manche dans un tie-break également disputé (7-5). Et même dans l'ultime set quand Aryna Sabalenka lui a pris son service (4-2), la Biélorusse se montrant irrésistible à ce moment décisif de la rencontre (44 coups gagnants), à l'image de ce point exceptionnel remporté à 30-30 juste avant de confirmer son break (5-2).

100% de réussite

C'est à ce instant-là que la 43e au classement WTA a décidé d'enflammer le Central. La Tchèque a ainsi pu compter sur sa défense en fond de court, sauvant d'ailleurs une balle de match à 3-5. Puis son coup droit au lift déroutant a ensuite fait définivitement dérailler la numéro 2 mondiale, auteure de deux doubles fautes grossières à 5-5, offrant ainsi un cinquième break en autant d'opportunités à son adversaire.

En remportant un long rallye, Aryna Sabalenka parvient à enfoncer Karolina Muchova et à glaner un jeu importantissime pour mener 5-2 dans le set décisif de la demi-finale de Roland-Garros 2023. -
1/2 finale : Aryna Sabalenka enflamme le Court Philippe-Chatrier En remportant un long rallye, Aryna Sabalenka parvient à enfoncer Karolina Muchova et à glaner un jeu importantissime pour mener 5-2 dans le set décisif de la demi-finale de Roland-Garros 2023. - ()

Sans aucun doute la statistique qui a fait la différence jeudi. Quand la Biélorusse a manqué pluslieurs de ses 13 opportunités de prendre le service adverse, Karolina Muchova n'a jamais perdu l'échange à ce moment-là. A l'image du tennis qu'elle propose, la Tchèque a toujours visé juste. Désormais, il ne lui manque plus qu'une cible à faire tomber, celle qui lui permettra de soulever sa première coupe Suzanne-Lenglen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.