Roland-Garros 2022 : Iga Swiatek-Daria Kasatkina, le choc des express

Les deux joueuses ayant concédé le moins de jeux de la quinzaine s'affrontent jeudi pour une place en finale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La Polonaise Iga Swiatek (à gauche) et la Russe Daria Kasatkina vont s'affronter en demi-finale de Roland-Garros, le 2 juin à Paris.  (AFP)

Poussez-vous, elles arrivent ! Iga Swiatek et Daria Kasatkina s'affrontent en demi-finale de Roland-Garros, jeudi 2 juin. Les deux joueuses n'ont pas traîné pour atteindre le dernier carré du Grand Chelem parisien. La Polonaise et la Russe, au parcours en carrière très différent, ont concédé le moins de jeux depuis le début du tournoi. 

D'un côté, la prodige polonaise Iga Swiatek, sacrée à Paris à seulement 19 ans en 2020. Deux ans après son titre, la numéro un mondiale veut retrouver sa couronne. Sur sa route, elle n'a tremblé que face à la Chinoise Qinwen Zheng en huitièmes. Pour l'unique fois du tournoi, Swiatek a joué plus d'une heure et demi (2h45). Battue au tie-break dans le premier set, elle a su profiter de l'effondrement de son adversaire pour enchaîner deux manches quasi-parfaites (6-0 et 6-2). Cet obstacle évité, Swiatek a facilement disposé de Jessica Pegula en quarts (6-3, 6-2). Une 33e victoire de rang sur le circuit pour l'ultra-favorite du tournoi. 

1/4 de finale : le résumé du match I. Swiatek - J. Pegula

Après avoir peiné à enchaîner après son titre à Paris (un seul quart en Grand Chelem en 2021), Swiatek s'affirme désormais au sommet de la hiérarchie mondiale. "Je me sens plus libérée maintenant, parce que j'ai réussi à me prouver un certain nombre de choses, a-t-elle expliqué en conférence de presse. Les choses ont changé dans mon esprit, je me rends compte que je peux être numéro 1. Je peux gérer cette situation convenablement."

Kasatkina revit à Paris

En face, Daria Kasatkina a elle aussi eu l'étiquette de jeune prodige. Excellente sur le circuit juniors, quart de finaliste aux Jeux olympiques de Rio en 2016 à 19 ans, quart de finaliste à Roland-Garros et Wimbledon deux ans plus tard, la Russe semblait lancée vers les sommets. Mais ses résultats ont soudainement décliné et Kasatkina est passée du Top 10 à la 75e place mondiale début 2021. Une période difficile, où la joueuse a envisagé de tout arrêter. "Je rentrais à mon hôtel et je m'asseyais dans la douche, une heure ou deux, je ne voulais parler à personne, a-t-elle raconté au média russe Sports. Je voulais me faire du mal, me punir."

1/4 de finale : le résumé du match V. Kudermetova - D. Kasatkina

Aujourd'hui 20e mondiale à 25 ans, elle s'est qualifiée pour sa première demi-finale en Grand Chelem. "Je veux savourer chaque moment quand je foulerai le court, quand je m'y sentirai bien, a-t-elle confié après sa qualification. Je touche du bois, tout se passera bien. Je suis ravie pour le moment et je veux que cela continue de cette manière." Impériale jusqu'aux quarts, elle n'avait concédé que 14 jeux avant d'affronter sa compatriote Veronika Kudermetova, qui lui en a arraché dix (6-4, 7-6).

Visiblement stressée par l'enjeu, Kasatkina a eu besoin de cinq balles de match pour sceller sa qualification. "Je voulais gagner absolument, coûte que coûte, a-t-elle expliqué. Et à ces moments-là, on a l'impression que la victoire vous glisse entre les mains." Plus de peur que de mal, la Russe s'est qualifiée... et toujours sans perdre un set. La prochaine marche sera sans doute la plus haute. Mais Kasatkina a prouvé qu'elle avait les armes pour perturber la n°1 mondiale. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.