Roland-Garros 2022 : Coco Gauff s'offre une première finale en Grand Chelem à seulement 18 ans, en s'imposant face à Martina Trevisan

L'Américaine de 18 ans a balayé l'Italienne en 1h28 jeudi (6-3, 6-1), en demi-finales de Roland-Garros.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'Américaine Coco Gauff célèbre un point gagné lors de sa demi-finale de Roland-Garros face à l'Italienne Martina Trevisan, le 2 juin 2022. (THOMAS SAMSON / AFP)

Direction la finale pour Coco Gauff porte d'Auteuil. L'Américaine, tête de série numéro 18, a écarté l'Italienne Martina Trevisan en demi-finales de Roland-Garros, jeudi 2 juin, en deux sets (6-3, 6-1). Sur la terre battue parisienne, la prodige américaine de 18 ans a fait parler toute sa puissance et a souvent poussé Trevisan, 59e joueuse mondiale et invitée surprise de ce dernier carré, à la faute, pour s'offrir une première finale de Grand Chelem.

Tout ne semblait pourtant pas gagné d'avance pour la 23e joueuse mondiale face à l'Italienne de dix ans son aînée. Le premier set a donné lieu à un bal de breaks et de débreaks, les deux joueuses se faisant peur sur chacune de leurs mises en jeu : sur les sept premiers jeux, neuf balles de break ont été obtenues, et cinq ont été converties. Mais c’est finalement la Transalpine, plus malmenée, qui a craqué, laissant Gauff prendre les devants (6-3).

Montée en puissance dans le second set

Le match semblait joué d'avance à la fin de cette première manche conclue en 45 minutes. L’Italienne, strappée à la cuisse droite entre les deux sets, n’a en effet plus réussi à inquiéter Gauff. Le quatrième jeu a scellé l'issue de la rencontre : après un quart d’heure de bataille et malgré quatre breaks sauvées, Trevisan, sous pression et très brouillonne sur le court Philippe-Chatrier (36 fautes directes sur l'ensemble du match), a dû céder sa mise en jeu sur un revers puissant dont Gauff a le secret.

1/2 finale : le résumé de M. Trevisan - C. Gauff

Impériale sur ses jeux de services (deux jeux blancs), l'Américaine s’est montrée patiente et appliquée pour réaliser un quasi sans-faute face à la 59e joueuse mondiale, complètement dépassée. 

Vers un sacre quatre ans après son titre chez les juniors ?

Quart-de-finaliste l’an passé, battue par la future gagnante Barbora Krejcikova, Gauff réalisait déjà sa meilleure performance en trois participations à Paris avant sa victoire du jour. Pour sa première qualification en finale de Grand Chelem, l'Américaine a fait preuve de beaucoup de maturité, soulignant qu'elle ne comptait pas se mettre la pression samedi : "Je serai contente quel que soit le résultat. Mes parents m’aimeront quoi qu’il arrive", a commenté la joueuse de 18 ans. "Je vais juste y aller. Il y a tellement de choses dans le monde, ce n’est qu’un match, il faut relativiser."

Titrée chez les juniors en 2018 à Paris, Gauff, plus jeune joueuse depuis Kim Clijsters en 2001 à se qualifier en finale porte d'Auteuil, tentera de remporter le trophée féminin samedi face à l'impressionnante numéro 1 mondiale, Iga Swiatek, qualifiée plus tôt aux dépens de la Russe Daria Kasatkina. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.