Les Jeux Olympiques de Tokyo 2021

JO : les quatre porte-drapeaux français "fiers et heureux"

Publié
Durée de la vidéo : 12 min.
JO porte-drapeau
FRANCEINFO
Article rédigé par
C. Réunif, P. Loison - franceinfo
France Télévisions

La judokate Clarisse Agbegnenou et le gymnaste Samir Aït Saïd ont été élus porte-drapeaux de l'équipe de France pour les JO de Tokyo, un duo homme-femme inédit. Pour les Jeux paralympiques, il s'agit de Sandrine Martinet (judo) et de Stéphane Houdet (tennis).

"On est très fier. On est vraiment heureux et on veut être champion olympique", a confié Clarisse Agbegnenou sur franceinfo lundi 5 juillet. La judokate a gagné cinq titres de championne de monde et d'Europe et une médaille d'argent olympique. Le gymnaste Samir Aït-Saïd a remporté une médaille d'or européenne aux anneaux et une médaille de bronze mondial sur le même agrès. Blessé, il est privé des JO de Londres et se blesse lors des JO de Rio. Revenu en forme, il est le patron de l'équipe de France de gymnastique.

Sandrine Martinet commence le judo à 9 ans. Elle se blesse en plein combat aux JO de Londres, elle est médaillée d'argent aux Jeux paralympiques d'Athènes et à Rio. Stéphane Houdet cumule 23 tournois du Grand Chelem en simple et en double en tennis-fauteuil, il est double médaillé paralympique également. Tous quatre sont les porte-drapeaux de la délégation française aux JO de Tokyo.

"Le fait de porter ce drapeau va nous transporter. On est chanceux. On a envie d'emmener tout le monde vers la plus grande performance possible", a commenté lundi soir Sandrine Martinet.

Pour Samir Aït-Saïd, son élection a été "une grande surprise. Je n'y ai pas cru sur le moment. Je suis tellement fier. J'ai une pensée" pour Florent Manaudou et Renaud Lavillenie, deux champions qui rêvaient d'être à sa place.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tokyo 2020

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.