Tennis : Ugo Humbert, Caroline Garcia, Arthur Cazaux... Qui seront les représentants français pour Paris 2024 ?

À cinq mois des Jeux olympiques de Paris, la bataille pour faire partie des heureux élus bat son plein sur le circuit mondial. D'Adrian Mannarino à Clara Burel, petit point sur la situation des tricolores.
Article rédigé par Clément Garioud, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Le Français Ugo Humbert lors de son sacre à Dubaï contre Alexander Bublik, le 2 mars 2024. (RYAN LIM / AFP)

Gagner le droit de fouler deux fois dans l'année la mythique terre batture de Roland-Garros, ça se mérite. À trois mois de la date limite de qualification pour les Jeux olympiques de Paris 2024, la course aux points s'intensifie pour l'élite du tennis mondial, avec un premier coup d'envoi des hostilités lors du Masters 1000 d'Indian Wells, mercredi 5 mars.

Pour rappel, ce sont les 56 premiers des classements ATP et WTA qui gagneront un ticket direct pour le tournoi en simple, dans la limite de quatre athlètes maximum par délégation. Un classement calculé sur une année, entre la fin de Roland-Garros 2023 et la fin de Roland-Garros 2024. Focus sur les joueurs et joueuses tricolores à la bataille pour leur place.

Adrian Mannarino et Ugo Humbert tiennent la corde chez les hommes

Récent vainqueur à Dubaï après avoir terrassé Daniil Medvedev et Hubert Hurkacz, Ugo Humbert est actuellement le meilleur français au classement ATP avec sa 14e place, son meilleur classement en carrière. Défait au troisième tour à Indian Wells et à Monte-Carlo l'an dernier, et dès le second tour à Miami, le Messin n'a que peu de points à défendre d'ici Roland-Garros, et devrait conserver sa place parmi les 20 meilleurs joueurs mondiaux, au même titre qu'Adrian Mannarino. Le numéro 20 mondial pourrait cependant décliner l'invitation, lui qui ne se plaît pas à jouer sur la terre battue parisienne.

Pour Arthur Fils, la tâche s'annonce moins facile. Le jeune Français, 39e joueur mondial, traverse une passe difficile, avec une seule victoire lors de ses cinq derniers matchs. Un bilan peu rassurant, d'autant que le joueur de 19 ans doit défendre les points d'un quart de finale obtenu à Aix-en-Provence, et un titre à Lyon, juste avant Roland-Garros.

À l’heure actuelle, la quatrième place revient pour un cheveu à Gaël Monfils, lui qui a annoncé il y a peu qu'il rêvait de participer aux Jeux à domicile doit encore aller chercher quelques victoires pour s'assurer une place dans le top 50 mondial, et un ticket pour Paris 2024. Il est notamment sous la menace de la révélation du début de saison, Arthur Cazaux, revenu à la 71e place mondiale à 150 points de son aîné.

S'il a échoué à entrer dans le tableau principal d'Indian Wells, le huitième de finaliste de l'Open d'Australie est en pleine forme, et surfe sur ses performances du moment pour remonter au classement ATP à vitesse grand V. Plus loin au classement, Arthur Rinderknech (60e), Hugo Gaston (65e), et Constant Lestienne (72e) n'ont pas abandonné leurs espoirs de voir les Jeux, même si la situation paraît très compliquée.

Caroline Garcia, seule représentante chez les femmes ?

Si le circuit masculin est très disputé pour la qualification côté tricolore, le circuit féminin est bien moins concurrentiel. Caroline Garcia, numéro 1 française et 26e joueuse mondiale, devrait conserver sa place parmi les meilleures malgré sa forme actuelle assez moyenne et son élimination précoce à l'Open d'Australie.

Derrière elle, il faut descendre jusqu'à la 37e place de la Race Olympique pour retrouver une représentante française, en la personne de Clara Burel. Plutôt en forme après son Open d'Australie réussi, la jeune tricolore (22 ans) doit encore glaner quelques points, elle qui avait notamment été en demi-finales à Strasbourg en mai 2023.

La Française Caroline Garcia, numéro 1 tricolore au classement mondial, lors de l'Open d'Australie le 21 janvier 2024. (VICTOR JOLY / AFP)

Les deux Françaises sont aujourd'hui les seules virtuellement qualifiées pour les Jeux olympiques, même si Diane Parry (62e) n'est pas très loin de basculer parmi les heureuses élues. Avec seulement 56 points de retard, la Niçoise a ses chances, mais devra défendre les points obtenus lors de son titre sur le Trophée Clarins à Paris, obtenu au en mai 2023. Alizée Cornet (87e) et Océane Dodin (70e) semblent un peu loin pour réussir à revenir parmi les places qualificatives.

Priorité aux joueurs déjà engagés en simple pour le double

Le tournoi olympique en double comportera lui 32 paires et débutera au stade des seizièmes de finale. Les dix premiers du classement ATP et WTA en double seront automatiquement qualifiés, à condition qu'un de leur compatriote occupe une place dans le top 300 en double, et que cet ajout ne fasse pas dépasser à la délégation française son quota.

Chez les garçons, le mieux classé est l'expérimenté Edouard Roger-Vasselin, 12e joueur mondial en double. Du côté des femmes, Caroline Garcia est la joueuse la mieux classée, avec une 37e place au classement WTA en double.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.