Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : Lara Gut-Behrami remporte son premier titre olympique sur le super-G, les Françaises décevantes

Déjà médaillée de bronze sur le slalom géant, la Suissesse a décroché la médaille d'or, vendredi.

Article rédigé par Vincent Daheron, franceinfo: sport - De notre envoyé spécial à Zhangjiakou
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Lara Gut-Behrami lors du slalom géant des Jeux olympiques de Pékin, le 7 février 2022. (LIAN ZHEN / XINHUA / AFP)

L'anomalie est corrigée. Victorieuse du gros Globe de cristal en 2016 et double championne du monde 2021 (Super-G et slalom géant), Lara Gut-Behrami a conquis, vendredi 11 février, le seul titre qui manquait à son palmarès. La Suissesse a remporté la médaille d'or sur le Super-G des Jeux olympiques de Pékin. Elle devance l'Autrichienne Mirjam Puchner (+0''22) et sa compatriote Michelle Gisin (+0''30).

A Yanqing, sur une piste relativement facile, Lara Gut-Behrami a confirmé qu'elle était dans de bonnes dispositions depuis son arrivée en Chine. Médaillée de bronze sur le slalom géant, lundi, elle a réussi à se hisser sur la plus haute marche du podium vendredi.

Une première couronne olympique logique et synonyme de récompense pour celle qui compte 17 victoires et trois petits globes de la spécialité (2014, 2016 et 2021). Partie avec le dossard 7, elle a très vite montré à la concurrence qu'elle serait très difficile à aller chercher. Déjà bronzée sur la descente de Sotchi en 2014, Gut-Behrami ajoute donc une troisième breloque olympique à son tableau de chasse.

L'armada italienne déçoit

Derrière elle, Mirjam Puchner et Michelle Gisin ont été plus rapides que les Italiennes, décevantes sur ce tracé. Les Transalpines avaient pourtant remporté six des sept Super-G en Coupe du monde cette saison. Mais en l'absence de Sofia Goggia, certainement de retour sur la descente mardi, Federica Brignone et Elena Curtoni ont déçu, respectivement 7e et 10e. La tenante du titre Ester Ledecka, déjà sacrée en slalom parallèle de snowboard, a pris la cinquième place alors que Mikaela Shiffrin n'a pas réussi à sauver ses Jeux (9e).

Chez les Françaises, la déception domine. La a meilleure Tricolore Romane Miradoli s'est classée 11e. Lara Gauche a pris la 16e place et Tiffany Gauthier, Tessa Worley 19e place (+1''79). "J'étais déçue en arrivant en bas, a-t-elle confié au micro de France Télévisions. C'était un tracé très facile sur lequel il fallait vraiment pousser."

Tessa Worley est classée à la 13e place provisoire avec une descente en 1.15.30.
Ski Alpin Super-G (F) : la manche de Tessa Worley Tessa Worley est classée à la 13e place provisoire avec une descente en 1.15.30.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.