Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : Tessa Worley chute et dit adieu à la médaille en slalom géant, Sara Hector sacrée championne olympique

Après une première manche décevante, la Française a chuté dans la seconde manche, lundi. "J'ai voulu tout donner et je n’ai pas à avoir de regrets sur ma course", a-t-elle affirmé.

Article rédigé par Hortense Leblanc, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Tessa Worley chute lors de la seconde manche du slalom géant aux Jeux olympiques de Pékin, le 7 février 2022.  (JEFF PACHOUD / AFP)

Avec seulement le septième temps et plus d'une seconde de retard sur le podium à l'issue de la première manche du slalom géant, la Française Tessa Worley devait tout donner lors de son second passage. Mais la skieuse du Grand Bornand a accroché une porte et a chuté, lundi 7 février. En tête après la première manche, la Suédoise Sara Hector est sacrée championne olympique devant l’Italienne Federica Brignone et la Suissesse Lara Gut-Behrami. 

Pourtant, les défaillances de plusieurs favorites pouvaient laisser de l’espoir à Tessa Worley, deuxième au classement du géant en Coupe du monde. Sur une piste verglacée et piégeuse, Mikaela Shiffrin et Marta Bassino sont sorties de piste lors de la première manche, tandis que Petra Vlhova, empruntée, a perdu beaucoup de temps dans son deuxième passage. 

Après avoir fini septième lors de la première manche, Tessa Worley a lourdement chuté durant la deuxième. Heureusement, la Française s'est relevée sans trop de difficulté.
Slalom géant (F) : la Française Tessa Worley chute lors de la deuxième manche Après avoir fini septième lors de la première manche, Tessa Worley a lourdement chuté durant la deuxième. Heureusement, la Française s'est relevée sans trop de difficulté.

Ainsi, une nouvelle fois, la médaille olympique qui manque au palmarès de la skieuse tricolore lui échappe. La Française avait terminé 16e à Vancouver sur cette épreuve en 2010, n’avait pas pu participer à Sotchi en raison d’une blessure en 2014, et s’était classée 7e à Pyeongchang en 2018. 

Malgré "un tibia un peu douloureux" à l’arrivée, Tessa Worley n’a pas semblé découragée : "J’ai vraiment senti que je faisais une manche avec des fautes mais je savais qu’il ne fallait pas en faire sur une piste comme ça. J’ai voulu compenser par l’engagement et malheureusement j’ai été un peu trop gourmande sur cette partie avant l’arrivée. Mais j’ai voulu tout donner et je n’ai pas à avoir de regrets sur ma course." Elle s’alignera sur le super-G, programmé vendredi (4 heures, heure française).

La Suédoise Sara Hector signe une très belle performance et s'offre l'or olympique à Pékin. Le skieuse de 29 ans s'impose devant l'Italienne Federica Brignone (+0.28) et la Suisse Lara Gut-Behrami (0.72).
Slalom géant (F) : la Suédoise Sara Hector décroche la médaille d'or La Suédoise Sara Hector signe une très belle performance et s'offre l'or olympique à Pékin. Le skieuse de 29 ans s'impose devant l'Italienne Federica Brignone (+0.28) et la Suisse Lara Gut-Behrami (0.72).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.