Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : star du ski freestyle, mannequin... Quatre choses à savoir sur Eileen Gu, la Chinoise médaillée d'or en big air et qui compte tout rafler à Pékin

Pour ses premiers Jeux olympiques, la Chinoise de 18 ans a remporté la finale du big air devant Tess Ledeux et vise deux autres médailles d'or en ski freestyle.

Article rédigé par Apolline Merle, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
La Chinoise Eileen Gu a remporté son premier Globe de cristal de sa carrière en halfpipe lors de l'étape de Coupe du monde à Mammoth Mountain en Californie, samedi 8 janvier 2022.  (SEAN M. HAFFEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Elle est annoncée comme l'une des vedettes des Jeux d'hiver à Pékin et pour l'instant, Eileen Gu fait honneur à son statut. Double championne du monde, la jeune chinoise de 18 ans a déjà remporté une médaille d'or, en big air devant la Française Tess Ledeux, et espère décrocher deux autres titres olympiques pour ses premiers Jeux, en halfpipe et slopestyle. Mais Gu brille également en dehors des pistes, notamment sur les bancs de l'école et sur les couvertures des magazines. Voici quatre choses à savoir sur la chouchoute du public chinois.

Dix-huit ans et déjà une star en Chine

Eileen Gu, ou Gu Ailing, est l'une des plus attendues des Jeux olympiques de Pékin, surtout en Chine, où la jeune athlète de 18 ans, surnommée "la princesse des neiges" et la "génie du ski", est déjà une star nationale. 

Si la spécialiste du ski freestyle est née et a grandi aux Etats-unis, elle a décidé, en 2019, de concourir pour la Chine, le pays de sa mère. "Pouvoir inspirer des millions de jeunes là où ma mère est née [...] est une occasion unique de contribuer à promouvoir le sport que j'aime", avait-elle posté sur Instagram pour justifier ce choix "incroyablement difficile".  

"Je suis fière de mes origines et fière de manière égale de ma culture américaine", a aussi écrit sur les réseaux sociaux celle qui parle couramment l'anglais et le mandarin. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eileen Gu (@eileen_gu_)

De nombreux titres à son actif

À seulement 18 ans, Eileen Gu se distingue déjà par son palmarès. Lors des Jeux olympiques de la Jeunesse à Lausanne en 2020, elle rafle deux médailles d'or (big air, halfpipe) et une médaille d'argent (slopestyle). L'année d'après, en janvier 2021, elle remporte trois médailles à l'occasion des X Games d'Aspen, compétition de référence en freestyle. Avec l'or en superpipe et slopestyle, ainsi que le bronze en big air, elle réalise un exploit de taille. Depuis que la discipline existe, soit depuis 25 ans, personne n'a fait mieux. Surtout, elle est la première athlète chinoise de l'histoire des X Games à remporter l'or. 

Un mois plus tard, la belle histoire continue. Elle confirme sa domination et devient double championne du monde de slopestyle et halfpipe, ce qui fait d'elle le premier freeskieur (hommes et femmes confondus) à remporter deux épreuves lors d'un championnat du monde. Lors de cette même compétition, elle repart également avec le bronze en big air. Rien que ça. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eileen Gu (@eileen_gu_)

En novembre, en Autriche, elle ajoute encore une ligne à son CV et devient la première femme à réussir un double cork 1440, autrement dit un saut avec quatre rotations à 360 degrés. Cette saison, elle a d'ailleurs remporté cinq des six épreuves de Coupe du monde qu'elle a disputées (quatre en halfpipe, une en big air), ce qui lui a permis de s'offrir son premier globe de cristal, en halfpipe.

À Pékin, elle apparaît donc comme favorite pour les deux autres disciplines qu'elle doit encore disputer : slopestyle (une piste avec des sauts et des rails), et halfpipe (figures dans un tube en forme de U). Le tout après s'être imposé en big air (un seul gros saut).

Une précocité sur les pistes et en dehors 

Eileen Gu a 15 ans quand elle intègre le circuit senior international, soit le même âge que la Française Tess Ledeux (de deux ans son aînée) avant elle. Et les résultats ne se font pas attendre. Dès sa deuxième épreuve de Coupe du monde, elle monte sur le podium en halfpipe, en 2019, à Font Romeu (Pyrénées-Orientales), et remporte sa première victoire deux semaines plus tard.

Sa précocité s'exprime aussi en dehors des pistes. Si la jeune athlète a pratiqué plusieurs activités dans sa jeunesse - la danse, le football, le basket-ball, l'équitation, le tir à l'arc, l'escalade, le tennis - elle excelle aussi dans la musique, et est, aujourd'hui, une musicienne accomplie en piano. "Une fois, elle a joué dans le hall de l'hôtel, raconte un skieur dans les colonnes du journal L'Equipe. Elle nous a bluffés. Elle est brillante dans tout ce qu'elle fait."

Enfin, elle se distingue également sur les bancs de l'école. Diplômée dans son lycée avec un an d'avance, elle est ensuite admise avec les honneurs à Stanford, l'une des universités américaines les plus sélectives et prestigieuses du pays. Elle a toutefois repoussé sa rentrée d'un an afin de pouvoir préparer les Jeux dans des conditions optimales.

Mannequin pour Louis Vuitton et Victoria's Secret

"Championne du monde" et "mannequin", voilà comment elle se présente sur Instagram. En effet, quand elle n'est pas sur les skis, Eileen Gu prend la pose pour les magazines de mode et les plus grandes marques mondiales. Elle est d'ailleurs l'égérie de Louis Vuitton et de Victoria's Secret. 

"Je pense qu’il est extrêmement important d’avoir une vie bien équilibrée et d’être capable de faire de nombreuses choses différentes. J’adore ça, j’aime ça. Je suis allée à la Fashion Week de Paris en 2019, c’était probablement la plus belle semaine de ma vie… sans vouloir offenser le ski !", avait-elle confié à Olympic Channel

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eileen Gu (@eileen_gu_)

Rapidement, ses titres sur les pistes et son influence en dehors lui ont permis de gagner une solide notoriété. À tel point que Forbes China l'a placée, en 2020, dans son classement annuel des "30 personnalités de moins de 30 ans" qui comptent (catégorie sport et divertissement). Avec un premier titre olympique en big air, et peut-être deux autres à venir en halfpipe et slopestyle, Eileen Gu devrait voir son influence une nouvelle fois exploser.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.