Reportage Paris 2024 : on a visité le Grand Palais (presque) en configuration olympique

C'est l'un des chantiers les plus emblématiques de Paris 2024 : le Grand Palais, entre Seine et Champs-Elysées, accueillera cet été les épreuves d'escrime et de taekwondo. franceinfo a pu le visiter en avant-première.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La verrière de la nef du Grand Palais, à Paris, avril 2024 (PAUL BARCELONNE / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Les Jeux olympiques de Paris s'approchent : mercredi 17 avril nous serons à 100 jours de la cérémonie d'ouverture. Les travaux sur les futurs sites olympiques sont en cours d'achèvement, certains équipements ont même déjà été livrés. Le président de la République se rend lundi sur le chantier du Grand Palais, que franceinfo a pu visiter en avant-première.

Il y a d'abord une sensation de vertige en entrant dans cette immense nef du Grand Palais, plus de 17 000 m2 d'une verrière gigantesque. C'est ici qu'auront lieu les épreuves d'escrime et de taekwondo. 
"Les huit pistes d'escrime seront installées au centre de la nef, confirme Daniel Sancho, le directeur des travaux du Grand Palais. Et de chaque côté, dans les nefs nord et sud, seront installés deux gradins de 4 000 places environ chacun. Il faut imaginer cette nef pleine comme un œuf !"

Le Grand Palais pourra accueillir au total quelque 9 000 spectateurs, contre seulement 5 000 avant sa fermeture en mars 2021. Plus de trois ans de travaux d'agrandissement, de rénovation des balcons, de la dalle centrale... Un chantier titanesque, de près de 500 millions d'euros, qui en est désormais au stade des finitions et de la touche finale apportée par l'organisation des Jeux olympiques : "Ici, une couche de peinture sur les issues de secours, là, une résine de sol... Pour l'escrime, on ne peut pas avoir le soleil, explique Daniel Sancho. Donc on va effectuer une occultation par un léger voilage tendu en sous-face de la charpente, c'est indispensable." 

Les travaux sont en cours d'achèvement sous la verrière du Grand Palais. Paris, avril 2024 (PAUL BARCELONNE / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Il n'y a plus qu'à imaginer les athlètes sortir du salon d'honneur et emprunter le majestueux escalier. "Les marches ont été refaites en comblanchien, les peintures et les garde-corps en laiton ont été repris, la dorure et les bronzines également." La nef et son escalier d'honneur seront rendus au public 15 jours après la fin des épreuves : une part de l'héritage des Jeux olympiques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.