Vidéo Guillaume Cizeron : "On va être jugé sur la glace pour la performance que l'on donne et pas pour notre orientation sexuelle"

Publié Mis à jour
Le patineur artistique Guillaume Cizeron réagit aux attaques homophobes émises depuis la Russie, en affirmant que le public "souhaite simplement voir de l'émotion, de la virtuosité et une connexion" lors des compétitions.
Article rédigé par
France Télévisions

Guillaume Cizeron était invité mercredi de Tout Le Sport pour réagir aux commentaires homophobes dont il fait l'objet.

À quatre mois des jeux, la manœuvre n'est pas anodine. Guillaume Cizeron, quadruple champion du monde de danse sur glace, a été la cible de propos homophobes de la part d'un ancien juge russe, interrogé sur le site MatchTV le 10 octobre. Le Français a réagi dans l'émission Tout Le Sport du mercredi 20 octobre.

L'ancien entraîneur de 71 ans considère que l'orientation sexuelle de Guillaume Cizeron, qui a fait son coming out sur les réseaux sociaux en mai 2020, l'empêcherait de transmettre des émotions au sein du couple de danse, de créer une connexion romantique.

"Il nous attaque sur le fait que, soi-disant, nous ne serions pas capables de retranscrire "le vrai amour" sur la glace. C'est une tentative pathétique de nous nuire", réagit Guillaume Cizeron. 

Pékin 2022 en filigrane

Il faut dire que les principaux adversaires de Guillaume Cizeron et Gabriella Papadakis dans la course au titre olympique ne sont autres que les Russes Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov. Les champions du monde en titre... en l'absence des Tricolores. 

"Il n'y a pas de commentaire haineux sans peur [...], a encore commenté Guillaume Cizeron. Je pense que l'on nous craint parce que nous sommes les favoris."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.