Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : les sept nouvelles épreuves qui font leur apparition à Pékin

Sept nouvelles épreuves seront à découvrir durant les Jeux olympiques de Pékin avec un leitmotiv : plus de mixité et une meilleure parité.

Article rédigé par franceinfo: sport - Louis Delvinquière
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
Antoine Adélisse, skieur freestyle français, va participer aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin en 2022. (TOM PENNINGTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Les Jeux olympiques d'hiver évoluent. Le Comité International Olympique poursuit son objectif de proposer des événements dans l'ère du temps. Et Pékin 2022 ne dérogera pas à la règle. En outre, les athlètes féminines représenteront 45,44% des participants sur cette 24e édition, contre 41,2% il y a quatre ans à Pyeongchang. Ansi, sept nouvelles épreuves verront le jour en Chine avec pour objectif de se rapprocher d'une parité totale. Découverte.

Le big air féminin et masculin

La Française Tess Ledeux sur l'épreuve de big air de la coupe du monde de Steambot Resort (Etats-Unis) le 4 décembre 2021. (CHRISTIAN PETERSEN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

L'épreuve de ski freestyle "big air" accueillera deux compétitions : une féminine et une masculine. Cette nouveauté consiste à réaliser la meilleure figure en se reposant parfaitement sur ses skis. Les athlètes prennent leur élan sur une descente d'une centaine de mètres avant d'arriver sur une grande rampe à 40% qui les propulsera une cinquantaine de mètres plus bas avant l'aire d'arrivée. Ces esthètes des airs seront notés par des juges et auront deux chances pour réaliser leur meilleur score lors des qualifications, trois, lors de la finale.

La France pourra espérer beaucoup de cette nouvelle épreuve olympique avec ses deux grands champions, tous deux vainqueurs des X-Games, Tess Ledeux chez les femmes et Antoine Adélisse du côté des hommes.

Le saut à ski par équipe mixte

La Slovène Ema Klinec dans les airs d'Oberstdorf (Allemagne) lors de l'épreuve par équipe mixte des championnats du monde le 28 février 2021. (CHRISTOF STACHE / AFP)

C'est la suite logique des choses pour le saut à ski féminin aux Jeux olympiques. Après la première épreuve individuelle de l'histoire disputée à Sotchi en 2014, une épreuve par équipe mixte verra le jour sur ces 24es JO d'hiver. Le concept est simple, deux hommes et deux femmes seront alignés par leur nation et le cumul des scores de chacun donnera le classement final.

En alternance avec une sauteuse, un sauteur, cela à deux reprises. La Slovénie se présentera comme grande favorite au départ de l'épreuve avec notamment Ursa Bogataj et Ema Klinec, respectivement 3e et 4e mondiales.

Une épreuve mixte en snowboard cross

La snowboardeuse française Chloé Trespeuch lors de la coupe du monde de Chongli, le 26 novembre 2021. (YANG SHIYAO / XINHUA)

À l'instar du relais simple mixte en biathlon, l'épreuve mixte en snowboard cross voit l'athlète masculin s'élancer en premier avant de laisser place à sa coéquipière. C'est une fois que le lanceur a franchi la ligne que la porte va s'ouvrir devant la planche de sa compatriote. L'équipe qui franchit la ligne en premier l'emporte.

Sur la seule épreuve disputée cet hiver, la France de Quentin Sodogas et Chloé Trespeuch a terminé au troisième rang. Le duo composé de Léo Le Blé Jaques et Julia Pereira de Sousa Mabileau avait aussi été bronzé sur les derniers Mondiaux d'Idre Fjäll en février 2021.

Une épreuve mixte en short-track

Les Néérlandais Sjinkie Knegt et Suzanne Schulting lors du relais de Dordrecht le 28 novembre 2021. (VINCENT JANNINK / ANP)

Présent en coupe du monde depuis l'hiver 2018/2019, ce format spectaculaire ravira les téléspectateurs des Jeux olympiques. Autour de l'anneau de 111 mètres, deux athlètes féminines puis deux athlètes masculins parcourront chacun deux tours, à deux reprises, en alternance entre une femme et un homme. L'équipe qui mettra le dernier coup de patin en tête sera titrée.

Reste à savoir si une équipe française sera en lice aux côtés des deux têtes d'affiche, le Havrais Sébastien Lepape et la Bisontine Tiffany Huot-Marchant.

Le bob monoplace féminin

La bobeuse Elena Meyers Taylor (USA) lors de l'épreuve de coupe du monde à Winterberg le 8 janvier 2022. (CAROLINE SEIDEL / DPA)

À l'instar du bob à deux et à quatre mais avec un bob raccourci, l'athlète qui réalisera le meilleur temps des quatre descentes sur la piste de Yanqing deviendra la première championne olympique de l'histoire en bob monoplace féminin.

Margot Boch sera au départ de cette épreuve et formera un duo avec Carla Sénéchal sur l'épreuve en duo.

Une épreuve mixte en saut acrobatique

Le Chinois Longxiao Yang dans les airs de Park City, dans l'Utah, le 12 janvier 2022. (TOM PENNINGTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

L'épreuve de saut acrobatique aura aussi sa version mixte. Chaque nation présente au départ trois athlètes avec au moins un homme ou une femme. C'est-a-dire qu'il peut y avoir soit un homme aux côtés de deux femmes, et inversement. Au bilan des points, l'équipe qui affiche le score le plus élevé est déclarée vainqueur.

La Chine, à domicile, fera figure d'ultra-favorite tant elle domine le circuit coupe du monde depuis des années. La France, elle, ne sera pas représentée sur cette nouvelle épreuve. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.