Désintox. JO 2022 : non, le tremplin de saut de ski n'est pas situé dans un site nucléaire

Publié
Article rédigé par

De nombreux spectateurs des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, début février, ont été surpris par le décor atypique des épreuves de grand saut de ski - le « Big Air ».

Adieu la neige et les sapins verts, bonjour les réacteurs nucléaires ? De nombreux spectateurs des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, début février, ont été surpris par le décor atypique des épreuves de grand saut de ski - le « Big Air ». En l’occurrence, un tremplin de 60 mètres de haut sur fond de zone industrielle et de cheminées rappelant furieusement le site d’une centrale nucléaire. Le tout floqué du logo des JO.

« J'ai toujours aimé les Jeux olympiques d'hiver à cause des paysages incroyables. Comme un toboggan géant avec de la fausse neige à côté d'un réacteur nucléaire » ironise un internaute. Une journaliste du Irish Times évoque même un “désert nucléaire”, tandis que d’autres, sans doute pour plaisanter, s’étonnent que les épreuves aient été délocalisées à Tchernobyl, en Ukraine.

La zone, pourtant, n’a rien à voir avec l'atome. Il s’agit en réalité de l'ancienne aciérie Shougang. Fondée en 1919, elle a cessé ses activités il y a plus de 15 ans, dans le cadre d’un projet de purification de l'air avant les Jeux Olympiques d'été de 2008.

Depuis, le site industriel a été reconverti et fait la fierté des organisateurs des jeux d’hiver : les tours de refroidissement ont été transformées en sites olympiques, les hauts fourneaux en centres d'entraînement et une tour de stockage de minerai de fer est même devenue le siège du comité d'organisation des Jeux olympiques de Pékin 2022. Pour la plus grande joie des photographes, qui y réalisent des clichés uniques en leur genre.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur Twitter : https://twitter.com/artedesintox
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.