Paris 2024 : l'affiche officielle des JO critiquée par des personnalités politiques de droite et d'extrême droite

Plusieurs responsables politiques ont déploré l'absence de drapeau tricolore et de croix chrétienne sur le dôme des Invalides.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'affiche des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été réalisée par le dessinateur Ugo Gattoni et a été dévoilée au musée d'Orsay, à Paris, le 4 mars 2024. (UGO GATTONI / PARIS 2024)

Un visuel qui ne fait pas consensus. Plusieurs responsables de droite et d'extrême droite ont critiqué, mardi 5 mars, l'affiche officielle des Jeux olympiques dévoilée la veille, où ne figure aucun drapeau tricolore, ni croix chrétienne sur le dôme des Invalides. Plus politiques qu'artistiques, les critiques ont rapidement fusé sur le réseau social X.

Du côté du Rassemblement national, le président du parti, Jordan Bardella, estime que cette affiche incarne "le mépris pour notre drapeau tricolore, la cancellisation de notre patrimoine chrétien". Le porte-parole des élus RN à l'Assemblée nationale, Thomas Ménagé, déplore "un exemple tristement ridicule du grand effacement de la France". Nicolas Meizonnet, député RN du Gard, fustige quant à lui "le wokisme [qui] doit être combattu partout sans relâche".

Une affiche qui "nie l'histoire française" pour Eric Ciotti

Son concurrent chez Les Républicains pour les élections européennes, François-Xavier Bellamy, a plus directement dénoncé ceux qui "sont prêts à nier la France jusqu'à travestir la réalité pour annuler son histoire", se focalisant sur la croix, qui "constitue le sens profond" des Invalides. Ce dôme "n'est pas celui d'un supermarché mais d'une chapelle", a renchéri le président de son parti, Eric Ciotti, pour qui l'affiche "nie l'identité même de ce bâtiment ainsi que l'histoire française".

L'œuvre de l'illustrateur Ugo Gattoni est "scandaleuse", a de son côté estimé le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan, jugeant que "la France se déshonore en reniant son histoire et sa culture". Enfin, la tête de liste Reconquête aux élections européennes, Marion Maréchal, a fait mine de s'interroger : "Pourquoi avoir effacé la croix au sommet du dôme des Invalides ? Pourquoi aucun drapeau français ? Quel intérêt d'organiser les Jeux olympiques en France si c'est pour cacher ce que nous sommes ?"

L'illustrateur fait valoir un "univers surréaliste"

Le créateur de l'affiche a fait valoir, dans une déclaration à l'AFP, sa vision artistique qui "ne cherche pas à représenter les objets ou bâtiments de manière conforme". "Je les évoque, tels qu'ils m'apparaissent à l'esprit et sans arrière-pensée".

"Je ne cherche pas à ce que [les objets et bâtiments] soient fidèles à l'original, mais plutôt qu'on puisse se figurer en un clin d'œil de quoi il s'agit, tout en le projetant dans un univers surréaliste et festif."

Ugo Gattoni, créateur de l'affiche officielle des JO de Paris 2024

à l'AFP

Le Comité d'organisation des Jeux Olympiques (Cojo) a également apporté son soutien à cette "interprétation artistique joyeuse, légère d'une ville-stade réinventée" dont "de nombreux éléments ont pu être réinterprétés par l'artiste". "C'est une représentation qui n'est ni exhaustive, ni fidèle à la réalité — la vague de Tahiti est au large de la Marina de Marseille, la Tour Eiffel est rose, le métro passe sous l'Arc de Triomphe — sans que cela ne doive faire l'objet d'interprétations à visée politique", a encore souligné le Cojo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.