Cet article date de plus d'un an.

"Les JO, ça doit être une fête" : Laurent Berger opposé à toute perturbation durant Paris 2024

"Je ne suis pas pour qu'on embête le bon fonctionnement des JO", a répété le leader de la CFDT sur France 2.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger, à Paris, le 15 mars 2023. (VIRGINIE MERLE / HANS LUCAS / AFP)

Laurent Berger veut laisser les Jeux olympiques tranquilles. Le secrétaire général de la CFDT s'est déclaré, lundi 17 avril, opposé à toute perturbation des JO (organisés à Paris du 26 juillet au 11 août 2024) pour protester contre la promulgation de la loi sur la réforme des retraites. "Les JO, ça doit être une fête, ça doit être un moment magique pour ceux qui aiment le sport et donc, il est hors de question de faire ni ce type de menace, ni ce type d'action", a-t-il déclaré dans l'émission "Les 4 Vérités" sur France 2.

>> Suivez en direct les dernières informations sur la réforme des retraites

Le leader de la CFDT était interrogé sur l'émergence d'appels sur les réseaux sociaux menaçant de perturber les JO 2024 en cas de maintien par le gouvernement de la loi de réforme des retraites, avec notamment la montée en puissance du hashtag #PasDeRetraitPasDeJO sur Twitter. "Le syndicalisme a une image qui a été redorée dans cette période, il a assumé sa part de responsabilité, on a dit les choses franchement, parfois un peu vertement, on n'a jamais passé la ligne jaune. On ressort plutôt grandi de cette période, je ne suis pas pour qu'on embête le bon fonctionnement des JO", a-t-il ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.