Cet article date de plus d'un an.

JO-2024 : "La prise de conscience qui s'établit autour" de la corruption dans le sport est "sérieuse et nouvelle", salue un avocat d'Anticor

"Pour une fois, on a l'impression que les choses vont un peu plus vite que d'habitude", note maître Jean-Baptiste Soufron, mercredi sur franceinfo, après les perquisitions au siège du comité d'organisation des Jeux olympiques de Paris 2024.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Maître Jean-Baptiste Soufron, avocat pour Anticor, invité de franceinfo le 21 juin 2023. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

"La prise de conscience qui s'établit autour" de la corruption dans le sport est "sérieuse et nouvelle", a salué mercredi 21 juin sur franceinfo maître Jean-Baptiste Soufron avocat pour Anticor, une association anticorruption française. Des perquisitions ont eu lieu au siège du comité d'organisation (Cojo) des Jeux 2024, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), et de la Solideo, l'établissement public chargé des chantiers des sites pour les Jeux, rapporte mardi 20 juin le Parquet national financier.

>> INFO FRANCEINFO. Paris 2024 : dix travailleurs sans papiers assignent des géants du BTP devant les prud'hommes

Selon les informations de France Télévisions, les perquisitions sont faites dans le cadre de deux enquêtes préliminaires ouvertes par le Parquet national financier. L'une d'entre elles a été ouverte en 2017 et confiée à l'OCLCIFF (Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales) pour "prise illégale d'intérêts", "détournement de fonds publics", "favoritisme et recel de favoritisme" concernant un marché passé par le Cojo.

Les Jeux olympiques, un sujet "qui appelle à l'exemplarité"

"Pour une fois, contrairement à d'autres dossiers dans le sport, on a l'impression que les choses vont un peu plus vite que d'habitude. Peut-être aussi, parce que les JO arrivent", a-t-il expliqué. Maître Jean-Baptiste Soufron espère que l'enquête va s'accélérer.

"II faut s'assurer maintenant que les éventuelles preuves qui pourront amener plus tard à des éventuelles condamnations ou au contraire à démontrer l'innocence des personnes qui sont mises en cause puissent être saisies aujourd'hui et pas dans six mois, dans un an ou dans deux ans".

Maître Jean-Baptiste Soufron

sur franceinfo

Selon lui, "les Jeux olympiques, comme le sport en général", est un sujet qui "appelle à l'exemplarité". En 2021, Carlos Arthur Nuzman, le président du comité d'organisation des JO de Rio, a été condamné à 30 ans de prison pour corruption. Plus récemment, le président, le directeur général adjoint du comité d'organisation des JO de Tokyo, Yasuo Mori, a été arrêté par la police japonaise en février.

"ll ne faut pas oublier que les Olympiques bénéficient d'énormément d'exemptions fiscales qui font qu'ils sont aujourd'hui financés en grande partie par l'argent public. Donc, évidemment, il y a un devoir spécifique sur ce sujet" pour ce comité d'organisation de Paris 2024, estime maître Jean-Baptiste Soufron.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.