Paris 2024 : la vidéosurveillance intelligente sera testée pendant les Jeux

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
JO de Paris 2024 : la vidéosurveillance intelligente sera testée pendant les Jeux
Article rédigé par France 2 - M. Boisseau, J. Ababsa, L. Harper, M. Le Rue
France Télévisions
France 2
La vidéosurveillance algorithmique viendra renflouer le dispositif de sécurité des Jeux Olympiques de Paris cet été. Une surveillance intelligente soumise à des restrictions.

Dans les stades et les gares cet été, les caméras ne se contenteront pas de filmer. Elles détecteront aussi des situations dangereuses, grâce à l'intelligence artificielle (IA). La vidéosurveillance algorithmique sera déployée pour les Jeux Olympiques (JO) de Paris 2024, mais aussi les grands événements culturels ou festifs.

La société Wintics fait partie des sélectionnés pour l'expérimentation. Son logiciel peut notamment repérer une intrusion dans une zone interdite. Après quelques secondes, une voiture se gare dans la zone interdite. "On avait paramétré un seuil à 15 secondes, donc dès que le véhicule est détecté plus de 15 secondes dans cette zone, un message est envoyé pour alerter l'opérateur", explique Matthias Houllier, cofondateur de Wintics.

L'emploi de cette vidéosurveillance sera réservé à huit cas

L'intelligence artificielle signale aussi une foule trop importante avec le même procédé. Mais la loi JO votée en 2023 n'autorise pas à tout observer avec cette technologie. Seuls huit cas précis d'autorisation sont permis par la loi, comme la détection d'une arme, d'une personne au sol, d'une voiture en contresens, d'un départ de feu ou d'objets abandonnés.

Parmi nos sources :

Loi JO

Rapport de la CNIL

Connaissances des bureaux de France Télévisions à Shanghai (Chine) et Londres (Royaume-Uni)

Baromètre "sécurité des Français" Odoxa de janvier 2023 (page 24)

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.