Paris 2024 : la mauvaise qualité de l'eau de la Seine empêche l'équipe de France de nage en eau libre de s'entraîner

Les pluies du mois de mai ont détérioré la qualité de l'eau de la Seine et le débit est trop important. Impossible de se baigner dans le fleuve de paris, à quelques semaines des Jeux olympiques. L'équipe de France de nage en eau libre ne peut pas s'entraîner.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
La qualité de l'eau de la Seine ne permet pas de s'y baigner. Photo d'illustration. (QUENTIN DE GROEVE / HANS LUCAS)

L'équipe de France de nage en eau libre ne pourra pas s'entraîner lundi prochain, le 10 juin, dans la Seine à cause de la mauvaise qualité de l'eau, a appris ce jeudi la direction des Sports de Radio France. Les contrôles désormais quotidiens depuis le 1er juin sur huit points en amont du site olympique montrent en effet une dégradation de la qualité des eaux de la Seine. En cause : les abondantes pluies du mois de mai. De plus, le débit est jugé trop important pour permettre un entraînement.

Cela faisait des mois que la Fédération française de natation négociait pour obtenir une autorisation de baignade dans la Seine. La date du 10 juin avait été calée depuis plusieurs semaines. L'équipe de France de nage en eau libre voulait s'entraîner pour s'habituer aux conditions particulières du fleuve, à ses courants notamment. En août dernier déjà, l'épreuve test de natation en eau libre à Paris avait été annulée à la dernière minute à cause d'une qualité de l'eau en dessous des normes acceptables.

Les responsables de l'équipe de France sont désormais à la recherche d'une nouvelle date mais sans garantie si aucune amélioration n'est constatée. En attendant, les Bleus pourront s'entraîner lors des championnats de France mi-juillet à Compiègne dans la rivière l'Oise pour tenter de récréer les conditions de courant propres à un fleuve.

Incertitude pour les Jeux

La question désormais est de savoir si les relevés sanitaires seront suffisamment bons pour que les athlètes puissent nager dans la Seine pour les épreuves d’eau libre et de triathlon durant les Jeux olympiques de Paris. Pour rappel, la maire de Paris Anne Hidalgo a prévu de se baigner dans la Seine le 23 juin, là encore si les tests sont bons.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.