Paris 2024 : fermeture de l'espace aérien, jauge de spectateurs, défilé sur la Seine... Ce qu'il faut retenir du dispositif de sécurité pour la cérémonie d'ouverture

Le ministre de l'Intérieur a notamment annoncé que l'espace aérien serait fermé dans un rayon de 150 km autour de Paris à partir de 19 heures.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Une image de synthèse de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris, fournie par le comité d'organisation. (FLORIAN HULLEU / PARIS 2024 / AFP)

Auditionné au Sénat mardi 5 mars, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a donné des détails sur le dispositif de sécurité prévu pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Paris, le 26 juillet. Il s'est ensuite exprimé sur le plateau du "20 heures" de France 2. Jauge de spectateurs le long de la Seine, horaires de fermeture de l'espace aérien, nombre de bateaux pour la parade... Franceinfo fait le point sur ce que l'on sait du dispositif.

L'espace aérien fermé dans un rayon de 150 km autour de Paris

L'espace aérien sera fermé dans un rayon de 150 km autour de la capitale. "C'est assez historique que nous arrêtions totalement les aéroports", a ajouté Gérald Darmanin. "Par ailleurs, des hélicoptères vont survoler la cérémonie, avec des drones, pour pouvoir tenir des tireurs d'élite en stationnaire pour suivre" d'éventuelles équipes "compliquées" ou "des endroits" sur lesquels les équipes de sécurité émettent des doutes, a poursuivi le ministre.

Cet arrêt est prévu de 19 heures à la fin de la cérémonie d'ouverture, à minuit, a précisé le ministre, ce qui veut dire que l'intégralité des aéroports d'Ile-de-France et des régions voisines (Roissy, Orly, Le Bourget ou encore Beauvais) seront fermés. "Les chefs d'Etat devront arriver au-delà de cette zone", a déclaré le ministre, citant l'aéroport de Lille, ou "en amont".

Une jauge fixée à 326 000 spectateurs

La jauge des spectateurs qui pourront assister à la parade fluviale de la cérémonie d'ouverture a été fixée à 326 000 personnes, dont 222 000 munis de billets gratuits, a annoncé Gérald Darmanin.

Devant la commission des lois du Sénat, le ministre de l'Intérieur a précisé que 104 000 spectateurs payants seraient accueillis sur les quais bas et sur certains ponts, 222 000 sur les quais hauts et a chiffré à environ "200 000" les personnes qui suivront la cérémonie depuis des immeubles donnant sur la Seine.

Concernant les personnes qui recevront une de ces invitations gratuites, "c'est la Ville de Saint-Denis, la Ville de Saint-Ouen, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, la mairie de Paris... qui vont permettre à des enfants dans les écoles, aux gens des centres communaux d’action sociale, etc. de venir à cette cérémonie", a précisé Gérald Darmanin sur le plateau de France 2.

Une flotte de 180 bateaux pour la parade sur la Seine

Un total de 180 bateaux, dont 94 transporteront les athlètes, seront mobilisés, a détaillé le préfet de la région Ile-de-France. Marc Guillaume, qui s'exprimait au côté de Gérald Darmanin au Sénat, a précisé que 86 bateaux seraient dévolus à la sécurité, aux équipes techniques et au dépannage de navires qui connaîtraient des difficultés.

Gérald Darmanin a insisté sur le fait que "toutes les délégations avaient accepté de défiler sur la Seine" pour ce format inédit de cérémonie d'ouverture, organisée hors d'une enceinte sportive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.