JO 2021 - Natation : après son virage raté, Yohann Ndoye-Brouard explique souffrir d'une déformation de la cornée

Le nageur français, disqualifié lundi en demi-finale de l'épreuve après avoir percuté le mur sur 100 m dos, a expliqué mercredi souffrir de problèmes de vue.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yohann Ndoye-Brouard lors de la demi-finale du 100 mètres dos des Jeux olympiques de Tokyo, lundi 26 juillet 2021. (YOANN CAMBEFORT / MARTI MEDIA)

Un coup dur, dans tous les sens du terme. Engagé en demi-finales du 100 mètres dos des Jeux olympiques de Tokyo, lundi 26 juillet, Yohann Ndoye-Brouard n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale. Le nageur tricolore, engagé dans la même série que l'autre Français Mewen Tomac, éliminé lui aussi, a raté son virage aux 50 mètres pour finir la tête dans le mur. Un fait rarissime qui, comme il le confiera après sa course, ne "lui était jamais arrivé".

Mecredi 28 juillet, après sa demi-finale du 100m dos, le nageur a expliqué avoir été ébloui par les spots. "J’ai recu pas mal de commentaires assez méchants sur mon virage. J’ai été ébloui par les spots parce que j’ai un petit problème aux yeux depuis un an. J’ai une déformation de la cornée. Ce n’est pas la première fois que je suis ébloui comme ça", a détaillé le nageur français. Il a également annoncé qu'il allait subir une opération en septembre.

>> Suivez en direct la troisième journée d'épreuves à Tokyo

"Je pensais qu'il me restait encore cinq mètres"

Bien parti sur les 50 premiers mètres, le Français ressortait curieusement en dernière position après le virage. Si les images ne témoignent pas de sa mésaventure, son explication à la sortie du bassin fera la lumière sur ce qui s'est réellement produit.

"Je n'ai pas vu le drapeau, avait-il expliqué lundi. En fait, je pensais qu'il me restait encore cinq mètres, j'allais me retourner pour donner mon coup de bras et à la place, j'ai pris le mur. Dans ma tête, je me suis vu plus lent que ça mais en fait, j'étais plus puissant que d'habitude et au moment de tourner, j'étais trop près. Du coup, je prends le mur en demi-finale olympique alors que la finale était accessible. Je suis dégoûté et je ne réalise pas encore que je viens de louper cette occasion... Je suis vraiment déçu. Ça ne m'est jamais arrivé. Franchement, j'avais mon meilleur temps-là, j'étais super à l'aise."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.