JO 2021 - Gymnastique : Simone Biles est incertaine pour la suite des Jeux et veut se concentrer sur sa santé mentale

La star américaine Simone Biles s'est retirée de la finale du concours général par équipes mardi, touchée psychologiquement. Elle explique devoir "lutter contre ses démons".

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
L'Américaine Simone Biles lors de la finale du concours général par équipes, mardi 27 juillet 2021. (LOIC VENANCE / AFP)

La superstar de la gymnastique, l'Américaine Simone Biles, a expliqué son retrait du concours par équipes de gymnastique, mardi 27 juillet, aux Jeux olympiques de Tokyo. Elle a déclaré à la presse devoir "lutter contre ses démons", et a notamment précisé : "Dès que je monte sur le tapis, c'est juste moi et ma tête. (...) Je dois faire ce qui est bon pour moi, me concentrer sur ma santé mentale et ne pas compromettre ma santé et mon bien-être".

Plus tôt dans la soirée, Simone Biles, 24 ans, avait abandonné ses coéquipières de l'équipe des Etats-Unis après son passage au saut de cheval, le premier des quatre agrès du concours pour l'équipe américaine. Un passage avec une réception très moyenne et bien en-dessous de ses standards habituels, conclu avec une note de 13,766 points. La quadruple championne olympique de Rio a ensuite quitté brièvement la salle, dans l'incompréhension générale, avant de revenir suivre la fin de la compétition remportée par la Russie, devant les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. 

Des problèmes de bien-être mental

Après la fin du concours, la gymnaste américaine a ensuite reçu, tout sourire, sa médaille mais n'a pas semblé souffrir d'une quelconque blessure. La fédération américaine a expliqué à l'AFP qu'elle s'était "retirée de la compétition par équipes pour des raisons médicales": "Des examens seront réalisés quotidiennement pour déterminer si elle peut recevoir le feu vert médical pour les compétitions à venir", a poursuivi USA Gymnastics, sans donner plus de précisions sur l'état de santé de la superstar de la gymnastique.

Simone Biles a expliqué aux journalistes qu'elle ressentait une forte pression psychologique alors qu'elle est en lice dans six finales à Tokyo. "Je n'ai plus autant confiance en moi qu'avant, je ne sais pas si c'est une question d'âge. Je suis un petit plus nerveuse quand je fais mon sport. J'ai l'impression que je ne prends plus autant de plaisir qu'avant", a-t-elle ajouté. Des propos qui font écho à ceux plutôt récents de la joueuse de tennis japonaise Naomi Osaka.

La santé mentale des sportifs au centre des débats 

"Ça craint que cela arrive ici aux Jeux olympiques mais avec l'année qu'on a eue, je ne suis pas surprise que cela se produise", a déclaré, mardi soir, Simone Biles dans les couloirs du centre de gymnastique d'Ariake. L'Américaine, professionnelle depuis 2011, s'est soudainement sentie tétanisée par l'enjeu, avec "l'impression par moments d'avoir à supporter le poids du monde sur (ses) épaules", comme elle l'avait dit en début de semaine.

Un sentiment de plus en plus récurrent chez les sportifs de haut niveau ces derniers temps. "Ce n'est plus comme si on pouvait tout mettre de côté, il faut aussi se concentrer sur soi-même, car, en fin de compte, nous sommes aussi humains, nous devons protéger notre esprit et notre corps, plutôt que de faire ce que le monde attend de nous, a confié Simone Biles. Ce que j'ai décidé (ce mardi) montre le pouvoir des sportifs, je me suis assurée que je protégeais ma santé mentale et mon bien-être, je ne voulais pas risquer de me faire mal ou de faire quelque chose de stupide en participant à cette compétition".

Encore en lice dans plusieurs épreuves aux Jeux olympiques, elle doit normalement faire son retour sur les tapis jeudi, à l'occasion du concours général individuel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gymnastique aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.