JO 2021 - Foot : dépassée par le Mexique, l'équipe de France olympique débute par une lourde défaite

Les coéquipiers d'André-Pierre Gignac se sont inclinés 4-1 pour leur premier match du tournoi olympique à Tokyo, jeudi 22 juillet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
André-Pierre Gignac et les Bleus de l'équipe de France olympique ont été battus par le Mexique pour leur entrée dans le tournoi de foot des JO de Tokyo, le 22 juillet 2021. (FRANCK FIFE / AFP)

De retour aux JO pour la première fois depuis 1996, l'équipe de France olympique s'est inclinée, jeudi 22 juillet, pour son entrée en lice dans la compétition face au Mexique (4-1). Les hommes de Sylvain Ripoll, moins rôdés que leurs adversaires avec seulement un match de préparation dans les jambes (une victoire 2-1 contre la Corée du Sud), ont été submergés par les coéquipiers de l'ancien portier ajaccien Guillermo Ochoa.

Si un penalty transformé par André-Pierre Gignac peu après l'heure de jeu a permis aux Bleus d'y croire un peu en revenant à 2-1, la différence de force collective entre les deux équipes était bien trop forte. Il faudra se ressaisir dès dimanche face à l'Afrique du Sud (10 heures) pour préserver un espoir de qualification pour les quarts de finale.

Des Bleus encore loin du compte

Censée lancer les hostilités pour la délégation tricolore, l'équipe de France olympique de football est passée à côté, ce jeudi. Tous les regards étaient pourtant tournés vers cette sélection au gros goût d'improvisé, après les nombreux refus des clubs de libérer des joueurs appelés par le sélectionneur Sylvain Ripoll. Les présences d'André-Pierre Gignac, Florian Thauvin ou Téji Savanier ont eu le mérite d'attiser la curiosité avant le début de la compétition. Mais à la lumière de cette première prestation face au Mexique, autant dire que les Bleus sont loin du compte.

Pendant 45 minutes, Paul Bernardoni et sa défense ont tenu bon, tant bien que mal, face aux offensives adverses. Peu de choses à se mettre sous la dent en revanche du côté de l'équipe de France, qui évoluait en blanc en cette fin d'après-midi tokyoïte. Tout juste quelques rares mouvements orchestrés par Savanier, dont un ballon en profondeur vers Gignac (28e), et une frappe d'Arnaud Nordin (29e) ont mis à contribution Memo Ochoa. Pas grand-chose en comparaison de la force technique et tactique dégagée par "El Tri", qui s'exprimera bien davantage dans le second acte.

À peine sortis des vestiaires, les Bleus se font cueillir par Diego Lainez. L'ailier du Betis fait vivre un calvaire à Anthony Caci sur le couloir gauche avant de déposer un centre du droit parfait sur la tête d'Alexis Vega, qui trompe Paul Bernardoni pour la première fois (1-0, 47e). Le début de 45 minutes en enfer ou presque pour la France.

Gignac fait renaître la flamme, mais la défense tricolore l'a vite éteinte

Sept minutes après l'ouverture du score, c'est Sebastian Cordova qui double la mise pour le Mexique (2-0, 55e). Sur un magnifique ballon lobé de Rodriguez, il part dans le dos de Pierre Kalulu, bien trop loin de son marquage, pour ajuster le portier français du pied gauche. Les Bleus sont douchés et aucune réaction ne semble venir, hormis une frappe enveloppée de Thauvin du gauche qui fuit le cadre (60e).

Mais c'était sans compter la 66e minute de jeu et le penalty provoqué par Randal Kolo Muani. Lancé parfaitement dans la profondeur par Enzo Le Fée, l'attaquant nantais file au but et se fait faucher par César Montes dans la surface. En capitaine, Gignac prend ses responsabilités et transforme avec un peu de chance (2-1, 66e). Mais le sursaut d'espoir ne durera pas longtemps.

L'équipe de France revient dans le match à un peu plus de 20 minutes de la fin du match, grâce à un penalty de son capitaine, André-Pierre Gignac. Entré en jeu quelques instants plus tôt, le Nantais Randal Kolo Muani s'est arraché pour obtenir le penalty. Le Mexique ne mène plus que 2-1 !

À la 80e minute, Uriel Antuna met une nouvelle fois Caci au supplice sur le côté gauche et rentre dans la surface sur son pied gauche. Le Mexicain parvient à ajuster une frappe sèche qui heurte le poteau gauche de Bernardoni avant de se loger dans les filets (3-1, 80e). "El Tri" refait le break et la France ne reviendra pas.

Elle boira même le calice jusqu'à la lie après une grosse erreur de Melvin Bard sur une passe en retrait dont va tirer profit Erick Aguirre. Dans un angle pourtant fermé, il ajuste le portier tricolore d'uner lourde frappe sous la barre pour alourdir le score (4-1, 90+1).

Corrigée, l'équipe de France olympique a exposé ses limites collectives pour son entrée dans les JO. Trop fébriles défensivement et peu au point offensivement, les hommes de Sylvain Ripoll auront fort à faire pour s'extirper du groupe A avec en point de mire, après l'Afrique du Sud dimanche, un match possiblement décisif contre le pays-hôte - le Japon - le mercredi 28 juillet (13h30).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Football aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.