JO 2021 - Escalade : Anouck Jaubert s'accroche à la finale, Julia Chanourdie s'arrête en qualifications

Les deux grimpeuses françaises engagées mercredi ont connu des fortunes diverses lors des trois épreuves de cette nouvelle discipline olympique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
De gauche à droite : Julia Chanourdie et Anouck Jaubert, engagées dans la première épreuve olympique d'escalade, le 4 août 2021 à Tokyo. (AFP)

Elle peut encore rêver des sommets. La grimpeuse tricolore Anouck Jaubert a décroché de justesse son ticket pour la finale d'escalade des JO de Tokyo, mercredi 4 août, en terminant 8e des qualifcations. Le rêve olympique se termine en revanche pour Julia Chanourdie, une des meilleures grimpeuses du monde en falaise, qui se classe seulement à la 13e place.

L'escalade, qui fait ses débuts olympiques, est une épreuve combinée de trois disciplines : la vitesse, le bloc et la difficulté. Pour se qualifier en finale, les grimpeuses devaient finir dans les huit premières athlètes à l'issue des trois épreuves. Pari réussi donc pour l'une d'entre elle.

L'épreuve des blocs a coûté cher

Les deux Tricolores avaient pourtant bien entamé ces qualifications, en finissant dans le top 8 de l'épreuve de vitesse. Alors que Julia Chanourdie a réalisé le 8e meilleur temps (8"17), améliorant son record personnel en vitesse à deux reprises, Anouck Jaubert a franchi le mur de 15 mètres en 7"12. Un beau chrono pour la spécialiste de l'épreuve, vainqueure de la Coupe du monde de vitesse en 2017 et 2018, qui a toutefois dû se contenter de la deuxième place sur cette spécialité derrière la Polonaise Aleksandra Miroslaw, qui a signé le record olympique en 6"97, à un centième du record du monde.

L'épreuve des blocs a cependant moins réussi aux Françaises. Anouck Jaubert en a validé un seul sur quatre (c'est-à-dire qu'elle n'a réussi à grimper qu'un bloc jusqu'en haut), terminant à la 13e place. Pourtant à l'aise sur cette épreuve, Julia Chanourdie n'a atteint que trois zones (des prises à mi-hauteur), pour terminer de son côté à la 15e. Il lui fallait alors réussir une très belle épreuve de difficulté, sa discipline de prédilection, pour espérer se qualifier en finale. Malheureusement, sa 9e place n'a pas suffi. Anouck Jaubert, en revanche, malgré une 15e place sur l'ultime épreuve, a réussi à finir dans le top 8 des qualifiées.

Pour la première finale olympique de l'escalade, elle tentera de monter sur le podium vendredi. Elle devra notamment faire face à la Slovène Janja Garnbret, grande favorite de la compétition, qui a terminé en tête des qualifications.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Escalade aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.