JO 2021 - Cyclisme : un responsable de l'équipe allemande auteur de propos racistes durant le contre-la-montre

Durant le contre-la-montre, mercredi, Patrick Moster a fait une comparaison à caractère raciste pour encourager son coureur Nikias Arndt à revenir sur deux concurrents africains partis avant lui.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Patrick Moster lors des préparatifs des Jeux Olympiques de Rio, le 12 juillet 2016. (JAN HAAS / AFP)

Le directeur sportif de l'équipe d'Allemagne de cyclisme, Patrick Moster, va devoir s'expliquer devant ses dirigeants après avoir été filmé en train de tenir des propos à caractère raciste pour encourager l'un de ses coureurs, lors du contre-la-montre des Jeux olympiques, mercredi 28 juillet.

Durant le contre-la-montre remporté par le Slovène Primoz Roglic, alors qu'il donnait des directives à Nikias Arndt, Patrick Moster a fait une comparaison à caractère raciste pour l'encourager à revenir sur deux concurrents partis avant lui, l'Érythréen Amanuel Ghebreigzabhier et l'Algérien Azzedine Lagab, qualifiés de "chameliers".

La scène a été diffusée en direct à la télévision allemande (comme vous pouvez le voir sur les images qui précèdent). À l'issue de la course, Patrick Moster a présenté ses excuses : "Je suis vraiment désolé, la moindre des choses est de présenter mes excuses (...) Cela n'aurait pas dû se passer", a-t-il déclaré à l'agence d'informations sportives SID, filiale de l'AFP.

Nikias Arndt condamne ces propos

"Ces propos sont inacceptables, nous allons devoir nous entretenir avec lui à l'issue des JO", a expliqué à l'agence SID Rudolph Scharping, le président de la Fédération allemande de cyclisme. Le comité olympique allemand a condamné ces propos : "Notre équipe incarne les valeurs de l'olympisme, le respect, le fair-play et la tolérance", a rappelé son président, Alfons Hörmann.

Nikias Arndt, qui a terminé à la 19e place à 3'45'' du vainqueur, s'est lui immédiatement désolidarisé des propos de son entraîneur : "Je suis effaré et je veux clairement dire que je prends mes distances avec ces propos, les mots utilisés sont inacceptables", a-t-il tweeté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.