Cet article date de plus de deux ans.

JO 2022 : "C'était une vraie aventure humaine", raconte Émilien Jacquelin, médaillé d'argent au relais de biathlon

Avec Fabien Claude, Simon Desthieux, et Quentin Fillon Maillet, Émilien Jacquelin a décroché l'argent au relais de biathlon à Pékin.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Émilien Jacquelin lors de l'épreuve de biathlon au Jeux olympiques de Pékin, le 13 février 2022. (HERVIO JEAN-MARIE / KMSP)

"C'était plus que la recherche d'une médaille olympique, c'était une vraie aventure humaine", a réagi mardi 15 février sur franceinfo Émilien Jacquelin qui a décroché la médaille d'argent au relais de biathlon avec Fabien Claude, Simon Desthieux, et Quentin Fillon Maillet aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin.

>> Suivez en direct les JO de Pékin

franceinfo : Est-ce que cette victoire est avant tout un travail d'équipe ?

Émilien Jacquelin : Oui, le relais c'est un travail d'équipe. Ce sont quatre courses individuelles qui sont additionnées, mais il y a un esprit d'équipe, une cohésion qui ressort de ce relais et pour chacun des athlètes la mission était d'aller chercher une médaille pour toute la symbolique qu'il y a derrière.

"On vit ensemble plus de 250 jours dans l'année."

Émilien Jacquelin, champion olympique du biathlon

à franceinfo

Et on est vraiment amis dans la vie, donc c'était plus que la recherche d'une médaille olympique, c'était une vraie aventure humaine.

Vouliez-vous vous rattraper après le relais mixte ?

Bien sûr. J'étais assez frustré après le relais mixte de la semaine dernière, même s'il y avait eu une médaille d'argent au bout, de ne pas avoir pu faire ce que je sais faire. Cela avait aussi été le cas sur les courses individuelles et donc je suis content d'avoir fait un bon relais et d'avoir laissé la France sur le podium pour espérer jouer la médaille d'or.

Est-il important de toujours y croire ?

Oui, dans n'importe quel sport il faut toujours y croire et c'est pour ça qu'on aime les valeurs que peuvent véhiculer le sport, mais c'est d'autant plus vrai dans le biathlon. L'effort physique est compliqué, l'altitude, le froid, le vent peuvent rendre les tirs très compliqués. Cela nous demande de faire preuve de calme, de sérénité, tout en engageant nos tirs. Parfois cela peut être très compliqué mais heureusement pour nous et malheureusement pour les Russes cela a joué en notre faveur.

Quentin Fillon Maillet a remporté cinq courses et cinq médailles. Quel regard portez-vous sur lui ?

Je suis assez impressionné par les Jeux olympiques qu'il fait en ce moment même. Jusqu'au début du mois de janvier, on se battait pour la tête du classement général de la Coupe du monde. Finalement derrière, il a pris la tête du leadership quand moi j'ai commencé à être moins en forme. Je trouve ça incroyable la manière avec laquelle il arrive à performer tout en ayant cette pression d'être le numéro un mondial. C'est la marque des plus grands. Il est très bien lancé pour faire carton plein.

À regarder

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.