Cet article date de plus de deux ans.

Le casse-tête des lieux de compétition pour Paris 2024

Cécilia Berder, vice-championne olympique d’escrime à Tokyo nous fait entrer chaque semaine dans le monde olympique et paralympique.

Article rédigé par franceinfo, Cécilia Berder
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
JO 2024, des sites de compétition au coeur de la ville, autour de Paris, et des sites en France.  (PARIS 2024)

Pour les Jeux de Paris en 2024, trouver le bon lieu pour chaque sport est un enjeu de taille. Après la gronde de certains basketteurs, le tournoi de qualification, qui devait être organisé dans le hall 6 du parc des expositions sera délocalisé. 

En effet, la semaine dernière, Evan Fournier en tête, athlète français qui évolue en NBA, avait exprimé avoir la haine face à ce choix de salle. Il parlait d'un manque total de respect. Rudy Gobert, autre star de l'équipe tricolore était un peu plus tempéré et pensait surtout aux fans de basket à qui on gâchait la fête. Autre crainte émise par le pivot de 2m16 : se taper la tête au plafond dans cette salle moins époustouflante qu'une salle de NBA.

Rassurons-le, le cahier des charges du tournoi de basket impose une hauteur sous plafond minimum de 7 mètres.

Aujourd'hui, impossible de savoir où se déroulera le tournoi de qualification. Des villes comme Orléans se proposent mais il reste fort probable, selon le COJO, que le tournoi de qualification reste sur Paris. Une chose est sûre : qu'importe le choix, une salle olympique, c'est sexy. Avec les écrans, les jeux de lumière, l'ambiance, l'enjeu, tout amateur de sport aura les yeux plein d'étoiles dès son entrée dans le gymnase.

On ne peut souhaiter qu'une chose : voir nos équipes de France enflammer l'Arena de Bercy pour les phases finales, salle façonnée pour le basket avec une capacité de 15 000 personnes.

Faire des Jeux sur l'ensemble du territoire

Être délocalisé, d'autres sports en ont un peu plus l'habitude. On peut citer la voile, le foot, le surf. Pour 2024, ce sera une première, le handball se déroulera à Lille, dans le stade Pierre Mauroy. Le défi est immense. Un million de spectateurs sont attendus sur la quinzaine, avec un stade pouvant accueillir 28 000 personnes.

Ce choix est guidé par des raisons budgétaires, mais c'est aussi une vraie volonté d'organiser des Jeux plus responsables, et donc d'utiliser au mieux les salles existantes.

L'enjeu sera aussi de faire sentir aux athlètes handballeurs, alors qu'ils ne seront pas au village, une expérience olympique. Cela passera forcément par des salles pleines. Pour les habitants du Nord, dans ce véritable carrefour européen, pour un sport aussi très européen, c'est l'occasion unique de suivre une telle compétition, de croiser dans les rues de leur ville les stars olympiques, et de pousser leur équipe jusqu'au Graal.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.