Cet article date de plus de deux ans.

Paralympiques 2022 : Anthony Chalençon et Benjamin Daviet en argent sur le relais open de ski de fond

Les fondeurs tricolores sont allés chercher la 11e médaille de la délégation française, dimanche à Zhangjiakou.

France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La joie d'Anthony Chalencon à l'issue du relais open de ski de fond, dimanche 13 mars 2022. (LI BO / XINHUA / AFP)

Ils avaient prévenu qu'ils seraient présents pour ce dernier grand rendez-vous à Pékin. Dimanche 13 mars, Anthony Chalençon et Benjamin Daviet ont tenu parole. Les deux fondeurs tricolores ont remporté l'argent sur le relais open (4 x 2,5 km), derrière d'intouchables ukrainiens. Il s'agit de la 11e médaille pour la France, qui continue à briller pour cette dernière journée des Jeux paralympiques.

Le relais français décroche l'argent, Chalençon enfin médaillé

Anthony Chalençon tient enfin sa médaille. Quatrième du sprint libre mercredi, quatrième de la moyenne distance samedi, le skieur de Morzine-Avoriaz, accompagné de ses guides Alexandre Pouyé et Brice Ottonello, a terminé de manger son pain noir. Finies les médailles en chocolat, celle-ci est bien palpable et a un goût forcément particulier pour le natif d’Évian-les-Bains installé à Grenoble car elle est partagée avec le porte-drapeau des Bleus, Benjamin Daviet. Le même avec qui il avait déjà remporté l'or sur la même épreuve en 2018.

Champions paralympiques en titre, Benjamin Daviet et Anthony Chalençon parviennent à accrocher une médaille d'argent lors du relais libre (4x2.5km) en para ski de fond à Pékin. L'Ukraine s'offre l'or et la Norvège complète le podium.
Para ski de fond : la France en argent et l'Ukraine titrée sur le relais libre Champions paralympiques en titre, Benjamin Daviet et Anthony Chalençon parviennent à accrocher une médaille d'argent lors du relais libre (4x2.5km) en para ski de fond à Pékin. L'Ukraine s'offre l'or et la Norvège complète le podium.

Auréolé de ses deux titres paralympiques sur la longue distance en biathlon et sur le kilomètre sprint en ski de fond, le Haut-Savoyard de 32 ans a pris la responsabilité de lancer le relais 4 x 2,5 km, dimanche. Encore en jambes, Daviet a bouclé son premier tour en tête avec près de 18 secondes d'avance sur ses poursuivants. Anthony Chalençon s'est ensuite accroché comme un diable aux basques de l'Ukrainien Vovchynskyi pour pointer, au deuxième tour, à seulement 13 secondes de celui-ci.

Auteur d'un troisième tour de feu, Benjamin Daviet a replacé les Bleus devant avec près de 42 secondes d'avance sur le Canada, porté par la légende Brian McKeever. Mais dans l'ultime tour de piste, le relais ukrainien - dont les membres ont presque tout raflé à Zhangjiakou sur ces Jeux - s'en est remis à Kovalevskyi pour refaire son retard et s'imposer devant Anthony Chalençon et le Norvégien Oxaal.

À bout de souffle mais le sourire aux lèvres, le biathlète et fondeur de 31 ans pouvait célébrer, lové dans le drapeau tricolore avec ses guides et son compagnon de relais, cette breloque décrochée lors de l'ultime jour de ces Jeux de Pékin. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.