France-Suisse : pour Kylian Mbappé, une fin d’Euro cruelle

L'attaquant de l'équipe de France et du PSG a connu une fin de championnat d'Europe terrible en manquant le tir au but décisif, lundi soir contre la Suisse. Il quitte la compétition sans avoir fait trembler les filets.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial à Bucarest - Denis Menetrier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Kylian Mbappé après son tir au but raté face à la Suisse en huitième de finale de l'Euro, lundi 28 juin 2021 à Bucarest. (FRANCK FIFE / AFP)

"Très difficile de tourner la page." Ses mots traduisent son désarroi. Kylian Mbappé a 22 ans et un palmarès déjà long comme le bras. Mais connaissant le caractère de l'attaquant du Paris Saint-Germain, cette soirée du lundi 28 juin passée dans la National Arena de Bucarest pourrait lui trotter dans la tête pendant un certain temps. En raison de son tir au but raté au bout de la nuit lors d'une séance de tirs au but irrespirable, l'équipe de France s'est inclinée face à la Suisse (3-3, 4-5 t.a.b.) et ne verra pas les quarts de finale. Mbappé, lui, devra encore patienter avant d'ajouter l'Euro à la liste de ses trophées.

"La tristesse est immense après cette élimination, nous n'avons pas pu atteindre notre objectif. Je suis désolé pour ce penalty. J'ai voulu aider l'équipe mais j'ai échoué. Trouver le sommeil sera difficile, mais c'est malheureusement les aléas de ce sport que j'aime tant", a réagi l'attaquant du PSG sur son compte Twitter.

Le champion du monde 2018 a vécu une rencontre à l'image de celle des Bleus : faite de hauts et de bas. L'attaquant parisien avait très bien commencé, disponible en profondeur et surtout insaisissable pour les défenseurs adverses. On se disait, comme depuis le début de l'Euro, que c'était son match. Son moment pour briller et prendre le relais de Karim Benzema, auteur d'un doublé contre le Portugal (2-2).

Un joueur visiblement épuisé

Face à la défense suisse, Kylian Mbappé est monté crescendo, se chauffant avec une reprise de demi-volée passée loin des buts de Yann Sommer (26e). Contrairement à ce que l'on pouvait attendre de lui, c'est davantage comme facilitateur qu'il a évolué face à la Nati. Sur les deux buts du soir de Karim Benzema, Kylian Mbappé est décisif. Il sert l'attaquant du Real Madrid pour l'égalisation (57e) avant de réaliser une talonnade géniale pour Antoine Griezmann sur le deuxième but (59e).

Malgré tout, il aura manqué de précision avec deux occasions gâchées en prolongation (109e, 110e) alors qu'il commençait à tirer la langue. Après sa deuxième frappe du gauche à côté, Mbappé a pris quelques dizaines de secondes pour s'étirer les mollets. La rencontre commençait à se compliquer physiquement pour l'attaquant parisien, qui a disputé l'intégralité des matchs des Bleus depuis le début de la compétition. Les 180 minutes jouées à Budapest sous une chaleur étouffante n'ont certainement pas aidé le Parisien à récupérer.

C'est peut-être cette fraîcheur et cette lucidité qui lui ont manqué au moment de s'élancer pour son tir au but face à Yann Sommer. Peut-être mis sous pression par le (léger) kop suisse présent dans la National Arena, Mbappé a fait le mauvais choix, en tirant à mi-hauteur, une aubaine pour le gardien suisse. Avec cet échec, le bilan du joueur du PSG lors de ce championnat d'Europe apparaît très maigre : pas le moindre but inscrit et une seule passe décisive, lundi soir pour Benzema. "Le plus important sera de se relever encore plus fort pour les prochaines échéances à venir", a positivé Kylian Mbappé sur Twitter en fin de soirée.

Un Euro mitigé

En réalité, il est difficile d'accabler l'attaquant du PSG à l'issue d'une compétition que les Français quittent bien trop tôt en leur qualité de champions du monde. Avec un Griezmann discret lors des quatre matchs et un Benzema qui a dû patienter pour trouver ses marques dans cette équipe, Mbappé est bien souvent apparu comme le détonateur côté Bleus. Face à l'Allemagne (1-0), sa vitesse et sa capacité à prendre la profondeur ont fait des ravages.

Kylian Mbappé réconforté par Lucas Digne, le 28 juin à Bucarest (FRANCK FIFE / POOL)

Contre la Hongrie (1-1), Mbappé est décisif sur l'égalisation de Griezmann et le Parisien provoque le penalty face au Portugal. L'attaquant des Bleus termine la compétition sans marquer le moindre but, après avoir épaté la planète entière lors du Mondial 2018 avec quatre réalisations. L'Euro s'arrête de la pire des manières, alors qu'il avait sous-entendu lors de la préparation qu'il se sentait capable de tirer les penaltys.

"Il est profondément triste, comme l'ensemble des joueurs. Personne ne peut lui en vouloir à partir du moment où il prend sa responsabilité. Rater un penalty, ça peut arriver. Il est très marqué mais il a toutes les qualités pour avoir des jours meilleurs", a expliqué Didier Deschamps après la rencontre. Mbappé va désormais se concentrer sur la prochaine saison du PSG, qui débutera début août par la Ligue 1. À moins que cet échec n'ait attisé l'appétit du Parisien pour les Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août), une compétition à laquelle il rêve de participer. 

Très élogieux pendant la Coupe du monde 2018, adoubant même Mbappé comme son héritier, Pelé est venu au soutien du jeune attaquant français. "Garde la tête haute Kylian ! Demain est le premier jour d'un nouveau parcours", a écrit la légende brésilienne, triple championne du monde, sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.