Euro 2024 : opération, réglementation, risques... Cinq questions sur la blessure au nez de Kylian Mbappé

Le capitaine des Bleus s'est fracturé le nez après un choc avec Kevin Danso, lors du match France-Autriche, lundi.
Article rédigé par Othélie Brion
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Kylian Mbappé, auprès du médecin de l'équipe de France, Franck Le Gall, après s'être fracturé le nez lors du match de l'Euro France-Autriche, le 17 juin 2024, à Düsseldorf. (JEAN CATUFFE / AFP)

C'est le point noir de la rentrée réussie des Bleus à l'Euro. Kylian Mbappé a dû céder sa place à la 90e minute après un choc violent avec le défenseur autrichien Kevin Danso, lundi 17 juin, à Düsseldorf (Allemagne). Les images de son nez ensanglanté et fracturé ont fait le tour du monde et fait émerger un tas d'interrogations. On fait le point. 

Peut-on jouer à haut niveau avec un nez cassé ? 

"C’est possible", a déclaré, mardi 18 juin, sur franceinfo Jean-Pierre Paclet, ancien médecin de l’équipe de France de football. D'après lui, "si la circulation dans les deux cavités nasales se passe bien, on peut jouer". À titre d'exemple, lors de la Coupe du monde 2002, le défenseur japonais Tsuneyasu Miyamoto était parvenu à jouer avec une protection sur le visage après s'être fracturé le nez quelques jours avant la compétition.

Cependant, le niveau de performance de Kylian Mbappé pourrait en subir les conséquences. En effet, une fracture du nez entraîne des douleurs mais surtout un œdème "qui empêche de bien respirer et des nuits difficiles, qui vont aggraver votre état de fatigue", précise Edouard Lipka, ex-médecin des Bleus. 

La blessure peut-elle s'aggraver ?

Comme l'a précisé la Fédération française de football (FFF) dans un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi, Kylian Mbappé devrait revenir sur les pelouses avec un masque. Une "protection adaptée" qui devrait lui éviter d'aggraver sa blessure, selon Jean-Pierre Paclet et Edouard Lipka. Mais le risque zéro n'existe pas. Joint par RMC Sport, le chirurgien plasticien Michael Benoilid a précisé qu'en rejouant Kylian Mbappé prendrait le risque de "redéplacer la fracture"

L'opération est-elle incontournable ?

C'était la crainte du staff de l'équipe de France. Mais Kylian Mbappé est, pour le moment, exonéré d'opération. Et pour cause. D'après le médecin Edouard Lipka, "s’il n’y a pas de gros dégâts, ce qui semble être le cas, l’opération n’est pas obligatoire, d'autant que concernant le déplacement de la cloison nasale, le médecin a dû lui remettre le nez dans l'axe, analyse-t-il. Dans ce type de cas, une opération immédiate est rare, car les chirurgiens préfèrent attendre quatre à cinq jours que l'œdème se résorbe pour opérer", poursuit l'ex-membre du staff des Bleus.

S'il en ressentait le besoin, Kylian Mbappé pourrait aussi se faire opérer plus tard, "dans cinq, six mois", précise Edouard Lipka. Le capitaine des Bleus, dont l'Euro serait terminé en cas d'opération immédiate, ne serait alors pas le premier footballeur à repousser la date d'une intervention chirurgicale pour pouvoir continuer à jouer. Après s'être fracturé le nez le 27 avril contre Caen, le milieu de terrain de l'AS Saint-Etienne, Mathieu Cafaro, a repris l'entraînement et a décidé de se faire opérer à la fin de la saison, afin de participer à la montée des Verts en Ligue 1

Comment est réglementé le port du masque ?

L'International football association board (IFAB), instance qui détermine les règles du football, reste assez vague sur la question. Une seule chose est certaine, le port du masque est autorisé, comme le mentionne l'article 4.4. "Les protections non dangereuses, comme les gants, les casques, les masques faciaux, les genouillères et les coudières en matériaux souples, légers et rembourrés sont autorisées, tout comme les casquettes de gardien et les lunettes de sport". Dans le règlement du tournoi, défini par l'UEFA, le port d'un masque n'est, lui, pas mentionné. Ce dernier est donc finalement peu encadré. 

À quoi ressemblerait le masque de Mbappé ? 

C'est la question qui a embrasé la toile lundi. Sous le tweet de l'intéressé lui-même, les propositions ont fusé. Si le masque de la Tortue Ninja est évidemment des plus plébiscités, Kylian Mbappé va devoir opter pour un modèle plus sobre, à l'image de celui porté par le gardien niçois Marcin Bulka contre Lens, en mars, alors qu'il souffrait d'une fracture du nez sans déviation de la cloison nasale. 

Le gardien de Nice, Marcin Bulka, lors du match de Ligue 1 entre Lens et Nice, le 16 mars 2024, au stade Bollaert-Delelis. (MATTHIEU MIRVILLE / AFP)

Le masque du futur joueur du Real Madrid devrait toutefois être un peu différent car la FFF a laissé entendre dans son communiqué qu'il serait réalisé sur-mesure.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.