Cet article date de plus d'un an.

Euro 2022 : "La persévérance a payé" savoure Corinne Diacre après la victoire contre les Pays-Bas

La sélectionneuse des Bleues est revenue sur la victoire à l'arraché des ses joueuses face aux Pays-Bas (1-0 a.p) en quart de finale de l'Euro, samedi à Rotherham. 

Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
La joie de Corinne Diacre après la qualification de l'équipe de France en demi-finale de l'Euro aux dépens des Pays-Bas, le samedi 23 juillet 2022 à Rotherham (Angleterre).  (LINDSEY PARNABY / AFP)

De la joie, bien sûr, mais aussi beaucoup de soulagement. Tels étaient les sentiments qui parcouraient les Bleues après leur victoire dans la douleur face aux Pays-Bas, samedi 23 juillet, en quart de finale de l'Euro à Rotherham (Angleterre). Corinne Diacre, la sélectionneuse tricolore, a estimé ce succès mérité tout en balayant la malédiction des quarts de finale qui pesait sur l'équipe de France. 

"Il y a beaucoup de satisfaction bien évidemment", soufflait Corinne Diacre, interrogée par Canal +, juste après le coup de sifflet final. "Et puis, je suis aussi soulagée parce que mes joueuses ont beaucoup donné, on a quand même buté sur une gardienne exceptionnelle ce soir. Les filles n'ont rien lâché et je trouve que c'est beau".

Quant au fameux déclic psychologique après dix ans sans demi-finale, Diacre ne voulait surtout pas en entendre parler : "On n'y pensait pas, très sincèrement, c'est vous avec les statistiques... Tout ça appartient à l'histoire de la Fédération. C'est vrai mais ça n'appartenait pas au groupe d'aujourd'hui".

"Ce n'est qu'une étape de franchie"

Et la sélectionneuse d'expliquer comment le poids des chiffres n'avait finalement pas pesé dans le cours de ce quart de finale : "On n'avait aucune raison de s'attarder sur ce point négatif qui aurait justement pu nous faire flancher dans ce match-là. On a malgré tout persévéré, et la persévérance de ce soir a payé. L'équipe qui a attaqué le plus a été récompensée."

Enfin, la chef de file des Bleues se gardait bien de verser dans le triomphalisme et pensait déjà à la prochaine demi-finale contre l'Allemagne."Ce n'est qu'une étape de franchie", tempérait-elle. "On va récupérer. Quand vous gagnez, vous récupérez beaucoup plus vite que quand vous perdez. On fera ce qu'il faut."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.