Euro 2021 : bilan, équipe-type, sélectionneur... La fiche d'identité de la Hongrie

Voici tout ce qu'il faut savoir sur la Hongrie, deuxième adversaire de l'équipe de France à l'Euro 2021, samedi 19 juin à 15h.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les joueurs de la Hongrie lors du match face au Portugal, le 15 juin 2021. (ALEX PANTLING / AFP)

Son bilan à l’Euro

Les plus belles heures de la Hongrie à l'Euro sont loin derrière elle. Le meilleur parcours de la sélection magyare l'a emmené jusqu'en demi-finale, en 1964 en Espagne et en 1972 en Belgique. Ensuite : le trou noir avec dix éditions consécutives manquées. Après 44 années d'absence, les Hongrois ont fait leur retour dans la compétition en France en 2016, avec une qualification surprenante pour les huitièmes de finale. Un signe de progrès notables après des décennies à manger son pain noir.

Son bilan contre la France

La Hongrie et la France ne se sont affrontées qu'une seule fois sur les 30 dernières années, pour une victoire des Bleus en amical en mai 2005 (2-1 : Florent Malouda et Djibril Cissé buteurs). Ce faible nombre de confrontations explique en partie le bilan trompeur et favorable pour les Magyars (12 victoires contre seulement 8 pour les Bleus), qui n'ont plus pris le dessus depuis mai 1976 et une victoire 1-0 en match amical. 

Ces derniers ont tout de même perdu leurs cinq derniers matches contre la France, après l'avoir martyrisée entre 1956 et 1967 (six victoires consécutives) ou encore en juin 1927 pour ce qui est resté comme étant la plus large victoire de l'histoire de la Hongrie (13-1). Mais on parle là d'un temps que les moins de 100 ans ne peuvent pas connaître...

Le joueur : Peter Gulacsi

Dominik Szoboszlai devait être la coqueluche hongroise à l'Euro 2021, mais la pépite du RB Leipzig a perdu sa course contre-la-montre. Touché aux muscles fémoraux, il a dû déclaré forfait pour la compétition après n'avoir pas joué la moindre minute en 2021. Le nom le plus ronflant de la sélection magyare sera celui de son coéquipier Peter Gulacsi.

Le gardien de 31 ans en est le capitaine et le dernier rempart. S'il a surtout brillé du côté du RB Salzbourg et du RB Leipzig, Gulacsi a débuté sa carrière professionnelle 18 ans à Liverpool, où il n'a jamais disputé le moindre match entre 2008 et 2013. Ce n'est qu'à 26 ans qu'il a participé à sa première saison en Bundesliga. Mais ça ne l'a pas empêché de devenir l'une des valeurs sûres à son poste du championnat d'Allemagne.

Le sélectionneur : Marco Rossi

Ni ancien joueur international, ni même Hongrois, Marco Rossi possède un profil atypique. L'Italien de 56 ans, ancien défenseur en Serie A, passé par l'Allemagne et même le Mexique, a fait ses gammes d'entraîneur dans les divisions inférieures du football transalpin. C'est son travail avec le Honved Budapest (2012-2014 puis 2015-2017), avec lequel il a été sacré champion de Hongrie en 2017, ce qui lui a permis de prendre les rênes de la sélection en 2018.

Depuis qu'il a pris la suite de Georges Leekens, Rossi a pérennisé les progrès des années 2010. La Hongrie est ainsi passée du 51e au 37e rang mondial au classement Fifa. Son équipe n'a perdu qu'un seul match en 11 rencontres jouées depuis 2020, face à la Russie en Ligue des nations (3-2). Elle a même battu la Turquie deux fois (1-0, 2-0), un adversaire qui avait réussi à vaincre la France en 2019.

Le 11 décembre dernier, Marco Rossi a même terminé à la neuvième place du classement des meilleurs sélectionneurs, établi par l'IFFHS (la Fédération internationale d'histoire du football et de statistiques). Un palmarès dominé par Didier Deschamps, son futur adversaire.

Le onze-type :

Le onze-type supposé de la Hongrie à l'Euro 2021. (FRANCEINFO / OLIVIER ESCHER)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Euro 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.