"Je n'ai rien à cacher" : le candidat de "Koh-Lanta" soupçonné d'agression sexuelle clame son innocence

Il assure notamment que des images tournées par la production de l'émission le "disculpe complètement".

Tournage de \"Koh-Lanta\" au Cambodge.
Tournage de "Koh-Lanta" au Cambodge. (ADVENTURE LINE PRODUCTIONS)

Il sort du silence. Dans une interview à Téléstar publiée jeudi 17 mai, Eddy Guyot, forain de 34 ans et ex-candidat de "Koh-Lanta", nie les faits qui lui sont reprochés par Candide Renard, une autre concurrente au jeu de téléréalité de TF1. L'émission avait été annulée le 10 mai par la production en raison "de faits susceptibles de relever d'une agression sexuelle"Le parquet de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a ouvert une information judiciaire.

Arrêté lundi 14 mai à sa descente d'avion à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle et transféré dans les locaux de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis, Eddy Guyot a été entendu en garde à vue durant quelques heures, avant d'être relâché. "J'ai suivi les policiers et, comme je n'ai rien à cacher et que je suis innocent, je n'ai même pas attendu que mon avocat arrive pour commencer à m'expliquer", assure l'intéressé à Téléstar.

Il revient également sur la nuit durant laquelle Candide Renard assure avoir été réveillée par l'homme qui l'aurait "embrassée sur la bouche avant de pratiquer des attouchements sous ses vêtements", selon une source judiciaire à France Bleu Sud Lorraine. "Tous les soirs, j'ai dormi entre un homme et la paroi de la cabane. Candide, elle, était plus loin, martèle-il. Quand les caméramans sont revenus dans la nuit pour nous filmer, je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi. Ça a été filmé et ça me disculpe complètement."